Inondations : des dégâts importants chez les maraîchers et céréaliers de la Vienne

Après les fortes pluies et la grêle de ces derniers jours, les maraîchers et les céréaliers sont très inquiets notamment dans la Vienne et le nord des Deux-Sèvres. Leurs champs sont inondés et les récoltes mise à mal. Les légumes ne poussent pas et sont menacés par les maladies dues à l'humidité.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les terres sablonneuses de l'est de la Vienne se sont transformées en champs de boue que les maraîchers ne peuvent pas cultiver. Les plantes déjà plantées comme les tomates, les melons les fraises ou les asperges vont subir des pertes importantes et les autres cultures restent en serre en attendant une amélioration, ce qui va entraîner un retard de production.


Les céréaliers, eux aussi, sont inquiets. Les champs de blé ou de tournesol sont également inondés.

Anne-Marie Baillargé, Pascal Epée et Olivier Pallas ont rencontré deux maraîchers d'Ouzilly dans l'est de la Vienne, très inquiets pour leurs récoltes.
Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Pascal Epée et Olivier Pallas