Jérôme Kerviel en week-end à Poitiers alors que l'affaire de la Société Générale rebondit

La policière en charge de l'enquête sur les pertes de Société Générale début 2008 a indiqué que plusieurs dirigeants de la banque étaient au courant des agissements de l'ex-trader Jérôme Kerviel. Celui-ci a appris la nouvelle alors qu'il était à Poitiers chez son ami Patrice Gourrier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'information a été dévoilée par nos confrères de Mediapart  et elle constitue un véritable coup de tonnerre dans un dossier qui semblait bouclé. Pour mémoire, Jérôme Kerviel, trader à la Société Générale, a été condamné à verser 4,9 milliards d'euros (une condamnation ensuite annulée) et dans le même temps la cour de cassation confirmait sa peine de 3 ans de prison ferme.

Il y a un an jour pour jour, Kerviel arrêtait la marche qu'il avait entreprise en Italie pour franchir la frontière et se présenter au commissariat de Menton. L'ancien trader de la Société Générale s'était rendu au Vatican et s'était même entretenu avec le pape François le 19 février 2014. Il avait ensuite poursuivi sa marche et s'était fait accompagner pendant son pélerinage par de nombreux soutiens, dont celui du père Patrice Gourrier, un curé poitevin qui était devenu l'un de ses plus fervents soutiens.

C'est à l'invitation du prêtre poitevin que Jérôme Kerviel a passé le week-end de l'Ascension à Poitiers. Et c'est donc ensemble que les deux hommes ont appris la nouvelle qui change toute la physionomie d'un dossier où seule la responsabilité du trader avait été reconnue par la justice. C'est désormais une nouvelle affaire qui démarre.