Journée mondiale du préservatif féminin : un sexe géant à la Maison des étudiants de Poitiers

Reportage d'Isabel Hirsch, Laurent Gautier et Christophe Pougeas

Pour sensibiliser les étudiants à l'utilisation de cet outil de prévention, l'artiste Emma Crews a conçu un sexe feminin géant.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un peu d'histoire

Déjà connu dans l’Antiquité, le préservatif féminin réapparaît ensuite au début du 20e siècle. Il était perçu, déjà à cette époque, comme une possibilité de liberté supplémentaire. Il ne recevra donc pas comme son confrère masculin les améliorations progressives fournies par la recherche et il disparaîtra totalement.
C’est en 1983 que l’épidémie de Sida réinscrit le préservatif masculin dans le circuit de la prévention primaire des infections contractées par voie sexuelle.
Pour le préservatif féminin, il faudra attendre 1985 pour le revoir sous la forme d’un dispositif intra-vaginal –en polyuréthane- puis encore 8 ans pour sa commercialisation aux USA, c’est-à-dire en 1993.

Un vagin géant

Emma Crews  a utilisé plus de 600 préservatifs féminins pour tapisser les parois internes et externes du vagin et elle profite de cet évenement pour rappeler aux femmes que leur sexe ne se résume pas au vagin.
Elle organisera d'ailleurs, fin novembre, une clitoris party, l'occasion de dénoncer l'excision, la pornographie , la prostitution et le viol.