• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Née à Châtellerault (86), Mme Carven est décédée à 105 ans

Le 16/11/2010 à Paris : remise de la légion d'honneur à Marie-Louise Carven au ministère de la Culture. / © Maxppp
Le 16/11/2010 à Paris : remise de la légion d'honneur à Marie-Louise Carven au ministère de la Culture. / © Maxppp

Elle était la doyenne de la haute couture française. Marie-Louise Carven, fondatrice de la maison Carven est décédée à Paris à l'âge de 105 ans. Elle était née à Châtellerault, dans la Vienne.

Par Bernard Dussol

Née Carmen de Tommaso, elle s'était rebaptisée Carven en lançant sa maison de couture en 1945. La créatrice a incarné le chic insouciant et gai d'après-guerre, dessinant des robes pleines de fraîcheur pour les femmes de petite taille, comme elle.

Elle avait connu son premier grand succès avec une robe de coton rayée blanc et vert à la taille de guêpe, qui a imposé le "vert Carven", couleur fétiche de la maison. Elle avait abandonné la création en 1993, dans sa 84e année. La griffe, passée entre plusieurs mains, a abandonné la couture pour se recentrer sur le prêt-à-porter, confiant en 2009 les rênes de la création à Guillaume Henry.

Didier Grumbach, président d'honneur de la Fédération française de la couture, a rendu hommage à "la doyenne des grands couturiers" et "une grande mécène". Mme Carven était veuve de Philippe Mallet, frère de l'architecte Robert Mallet-Stevens, puis du collectionneur suisse René Grog.

Elle a légué au Louvre et au musée Guimet une collection de meubles et d'objets d'arts du XVIIIe. Elle a aussi fait don de ses collections de haute couture, soit 80 créations, au Palais Galliera. Elle avait fondé en 2000 l'association Grog-Carven qui aide les jeunes talents dans les domaines de l'histoire de l'art et de la mode. Elle était à la fois commandeur de la Légion d'honneur et du Mérite.

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus