Des adolescents frappés par la foudre, dont un grièvement, à Lathus-St-Rémy

© Antoine Morel (France Télévisions)
© Antoine Morel (France Télévisions)

Un adolescent de 15 ans, qui séjournait dans un centre de plein air à Lathus-St-Rémy au sud de la Vienne, est dans un "état très préoccupant" après avoir été frappé par la foudre qui a également blessé plusieurs autres jeunes et un moniteur.

Par Avec AFP

Selon la préfecture de la Vienne, la foudre "s'est abattue brusquement" vers 19H00 sur le camping installé sur le coteau près du centre de plein air CPA situé à Lathus-St-Rémy, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Poitiers.

Un groupe de seize jeunes, âgés de 13 à 17 ans,  arrivés dans la matinée depuis Descartes, dans l'Indre-et-Loire, a été touché. Parmi eux, un adolescent, originaire de Buxeuil dans la Vienne, se trouve dans un "état très préoccupant" après avoir été "en arrêt cardio-respiratoire". Souffrant également de "brûlures", il a été évacué au CHU de Tours. Les jeunes devaient pratiquer pendant une semaine des activités multisports sur le site de Lathus installé en bord de Gartempe.

Neuf adolescents ont été pris en charge au CHU de Poitiers souffrant notamment de "problèmes d'acouphènes et de bourdonnements". Trois d'entre eux ont pu quitter l'hôpital en cours de nuit. six autres ont été hospitalisés, parmi lesquels certains présentent des lésions ou des troubles auditifs (acouphènes et bourdonnements).
Les autres adolescents, qui sont restés au CPA, sont repartis ce mardi en fin de matinée vers Descartes (37), où une cellule médico-psychologique doit les prendre en charge.

Un orage très localisé et rapide

Un arbre, sous lequel étaient installées les tentes de ces adolescents, a été frappé par la foudre, précise  Dominique Josso, directeur du CPA Lathus qui accueille actuellement 300 jeunes. La charge électrique de l'éclair se serait diffusée ensuite à une partie des adolescents se trouvant à proximité. Un compteur électrique a lui aussi été très endommagé.
"Il n'y avait pas d'alerte vigilance orange. Quand il y a des alertes, on rapatrie tous les jeunes dans des bâtiments en dur. L'orage a duré deux minutes et a été très rapide : un coup de tonnerre, deux éclairs et quelques gouttes de pluie. Il était très localisé car les communes alentours n'ont rien eu", a-t-il expliqué.

Un expert en électricité mandaté

On apprend ce soir que le procureur de Poitiers a mandaté un expert en électricité pour assister les enquêteurs sur place afin de vérifier "si l'installation électrique est conforme et si elle a pu avoir une incidence sur le drame". Selon nos contastations, les tentes installées en cercle semblaient reliées entre elles par des rallonges électriques alimentées par le compteur qui a été endommagé par la foudre.


© France Télévisions
© France Télévisions

 

Pas d'alerte aux orages dans la Vienne

Treize départements situés sur un axe allant des Pyrénées centrales à l'Auvergne avaient été placés en vigilance orange pour orages lundi soir et jusqu'à mardi matin.
La Vienne ne faisait toutefois pas partie de ces départements placés en alerte alors que le département voisin de la Haute-Vienne l'était.

Sur le même sujet

Des milliers de retraités agricoles obligés de rembourser un trop-perçu après un bug informatique

Près de chez vous

Les + Lus