Affaire Tiphaine Véron : les médiums pointés du doigt par la famille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jérôme Vilain
Dernière photo à l'hôtel de Tiphaine Véron, le matin du dimanche 29 juillet 2018, avec son sac à main et son téléphone portable.
Dernière photo à l'hôtel de Tiphaine Véron, le matin du dimanche 29 juillet 2018, avec son sac à main et son téléphone portable. © ftv

La famille de Tiphaine Véron aimerait bien que les vidéos sur YouTube de soi-disant médiums soient retirées car elles blessent les proches de la jeune femme toujours portée disparue.

C’est un combat quasiment perdu d’avance, et la famille de Tiphaine Véron le sait bien.

Pourtant, elle ne pouvait pas laisser faire ces soi-disant médiums sur la toile sans réagir.

Qu’il s’agisse de tarot ou de voyance extralucide par flash, tous les moyens semblent bons pour se faire de la publicité sur YouTube grâce à l’affaire de la disparition de Tiphaine Véron. C'est en tout cas ce que regrette Damien Véron, le frère de Tiphaine.

"Ces gens qui ont peu de vues sur le site cherchent à gagner des « like » sur le nom de ma sœur", explique-t-il. "La chance qu’on a, c’est qu’on est souvent prévenus. Parfois, les mediums nous demandent notre autorisation pour poster des vidéos, et on dit non. Mais la plupart du temps, ils ne nous préviennent même pas. Ces vidéos sont terribles : les choses sont dites avec beaucoup d’atrocité dans des termes très crus. Nous, ce qu’on veut, c’est protéger notre mère de tout ça. Même si ce n’est pas de la malveillance, ça génère énormément de stress." 

 

Sauf que très rapidement, les proches de Tiphaine se rendent compte qu’ils n’ont pas de levier pour stopper la machine. 

"On a contacté YouTube qui nous a répondu que ces vidéos ne rentrent pas dans le cadre de la vie privée. Et qu’il n’y a donc pas de possibilités de les retirer. Nous, ce que l’on reproche, c’est la violence de ces vidéos, sans avoir été concertés."

Pour autant, Damien Véron rappelle que ces démarches ne sont pas une guerre contre les médiums. La famille de Tiphaine a d’ailleurs à un moment donné fait appel ou tout simplement accepter l’aide de voyants.

"Quand vous êtes dans le désarroi et que les médiums vous tendent la main, on se dit pourquoi pas. D’autant que c’était sous le sceau du secret", ajoute-il.

Mais aujourd’hui, l’objectif de la famille de Tiphaine est ailleurs. Il est au Japon, où la demande de commission rogatoire devrait arriver sous peu. 

Cela permettra enfin aux autorités de de débuter l’enquête criminelle. Et ça, c’est vraiment ce qu’attendent depuis des années les proches de Tiphaine. Pas besoin d’être médium pour le comprendre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.