Affaire Tiphaine Véron : la juge en charge du dossier a décidé de clore l'affaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

Saura-t-on un jour ce qui est arrivé à la jeune Poitevine Tiphaine Véron au Japon ? La juge en charge du dossier de disparition a décidé de clore son travail. Il n'y aura pas d'investigations supplémentaires ni de déplacement au Japon.

La famille de Tiphaine Véron, disparue dans la région de Nikko au Japon en 2018, avait placé de sérieux espoirs dans la juge de Poitiers chargée des investigations. Les proches sont aujourd'hui abattus et en colère. La magistrate a fait savoir à la famille que son enquête était close. Cette décision a provoqué la stupeur et l'incompréhension comme nous le confie Damien Véron, le frère de Tiphaine.

On a été assez choqué. On se bat depuis plus de 4 ans pour faire avancer les choses, on a fait des recherches pour écarter la piste accidentelle donc ça nous paraissait évident qu'un juge se déplace au Japon. Le fait que le dossier puisse être clos, c'est terrible.

Damien Véron

Ce déplacement d'un juge à Nikko au Japon était un point crucial pour la famille. Les recherches privées qu'ils ont financées et menées sur place leur ont permis d'écarter la piste accidentelle. Mais la justice japonaise ne fonctionne pas de la même manière que la justice française et aucune enquête criminelle n'est ouverte au Japon. En revanche si un juge français se déplace, les autorités policières japonaises l'accueilleront et lui permettront de faire ses propres recherches. Et selon Damien Véron, tout était prêt pour qu'un juge se déplace :"il y a un canal diplomatique qui est en place, l'ambassade de France est prête à nous aider, la police locale accepte de recevoir le juge et le parquet de Poitiers est aussi convaincu de l'importance du déplacement du juge. C'est incompréhensible." nous explique-t-il avec amertume.

La famille de Tiphaine et son avocat, Maitre Antoine Vey se disent déterminés à continuer le travail en sollicitant d'autres enquêteurs et en se rendant à nouveau sur place.

Nous ce qu'on souhaite, c'est un juge motivé qui se déplace pour comprendre pourquoi il y a des éclaboussures de sang sur les murs de la chambre, pourquoi le témoignage de l'hôtelier est contradictoire, pourquoi les gens de l'hôtel n'ont pas tous été auditionnés.

Damien Véron

Tiphaine Véron a disparu depuis le 29 juillet 2018. Elle séjournait alors dans un hôtel de la région de Nikko. Le jour de sa disparition, elle aurait quitté l'hôtel pour une balade. Elle est sortie sans son passeport, sans sa valise et sans le programme touristique qu'elle avait scrupuleusement établi avant d'entamer ce voyage de trois semaines.