Après plusieurs mois de travaux à cause d'une contamination par des cyanobactéries, le lac de La Puye rouvre au public

La zone de baignade du lac de la commune de La Puye, dans la Vienne, vient de rouvrir. Il était fermé au public depuis plus de quatre ans à cause de contamination répétée par des cyanobactéries. De quoi redonner le sourire aux habitants en ce début de période estivale.

Après quatre ans de fermeture, les habitants de La Puye, dans la Vienne, peuvent renfiler leur maillot de bain et leurs lunettes de natation. Les jeunes de la commune et des villages aux alentours testent leur toute nouvelle zone de baignade dans le petit étang.

Des travaux pour faire face aux cyanobactéries

Lilian, 13 ans, est venu au lac accompagné de sa maman. Il est heureux de pouvoir se baigner à nouveau dans cet étang : "Elle est chaude, ça va... on est bien dedans, c'est agréable. J'étais déjà venu avant que le lac avait des problèmes... Ça m'avait manqué." Léa, venue avec ses copines, est, elle aussi, ravie de pouvoir faire quelques brasses : "Je suis venu pour me baigner et pour profiter de l'ouverture du lac. Ça m'avait manqué parce qu'on devait partir loin pour aller se baigner."

Lorsque je suis arrivé dans cette commune il y a quarante ans, cet endroit était noir de monde tout l'été. Mais là, avec les cyanobactéries, tout s'était arrêté.

Gérard Benoist

Maire de La Puye

La réouverture de cette zone de baignade est à la fois un nouveau point d'attractivité important pour la commune, mais également, un marqueur patrimonial. "L'étang est lié à la naissance du village, et servait notamment pour nourrir les habitants. Quand la base de loisirs a été créée sur cet endroit, c'était un lieu très populaire avec des gens qui venaient de Châtellerault, de Chauvigny", raconte le maire de La Puye, Gérard Benoist. Lorsque je suis arrivé dans cette commune il y a quarante ans, cet endroit était noir de monde tout l'été. Mais là, avec les cyanobactéries, tout s'était arrêté."

Depuis 2015, ce plan d'eau de près de quatre hectares était régulièrement contaminé par des cyanobactéries. En conséquence, d’importants travaux ont été lancés l'année dernière pour améliorer la qualité de l’eau. "Le but est de créer une zone tampon entre l'arrivée des eaux provenant du ruisseau et de manière à faire des méandres pour donner le temps à l'eau de stagner le plus longtemps possible de façon à ce que la purification puisse s'opérer de manière complètement naturelle", développe le maire.

CARTE : Commune de La Puye (Vienne)

Du canoë et du paddle, une possibilité pour le futur de cette base de loisirs

Vidange du bassin, réfection des digues et des ruisseaux avoisinants… Au total, l’opération aura coûté près de 250 000 euros. Stéphane Garreau, responsable des équipements sportifs du secteur est du Grand Poitiers, estime qu'avoir des points de baignade comme celui-ci sur le territoire est essentiel : "C'est très important, car c'est gratuit, et puis, cela permet aux jeunes de se rencontrer."

À LIRE AUSSI : Baignade interdite dans les lacs, faune et flore contaminées… Les cyanobactéries envahissent les plans d'eau

De quoi offrir des perspectives pour la base de loisirs, selon lui. "C'est important de faire revivre ce lieu. Avant sa fermeture, c'était un lieu social important sur la commune. Il était crucial, après ses quatre années de fermeture à cause de cyanobactéries, de retrouver cet aspect jovial et convivial. Il pourrait y avoir d'autres projets, où l'on pourrait installer des structures gonflables, mais également mettre en place du matériel pour pratiquer du paddle ou du canoë."

La qualité des eaux sera constamment surveillée pour garantir la baignade. La mairie envisage désormais de racheter et de protéger des zones humides en amont de l’étang.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité