Baignade interdite dans les lacs, faune et flore contaminées… Les cyanobactéries envahissent les plans d'eau

Une présence trop élevée de cyanobactéries dans un lac de la Vienne entraîne l'interdiction et l'annulation d'une compétition sportive. Ces micro-algues présentent de sérieux risques pour la santé de l'être humain.

Les cyanobactéries feront encore des ravages pour la prochaine saison estivale à venir. Le triathlon de la Vienne, prévu le dimanche 12 mai prochain, a été annulé il y a quelques jours par l'organisateur, le Stade Poitevin Triathlon. Après plusieurs analyses, la qualité de l'eau du lac ne permettait pas la bonne tenue de cet évènement sportif.

"Un début de saison plutôt défavorable"

Conséquence, la mairie de Beaumont Saint-Cyr a pris un arrêté d'interdiction de baignade, y compris pour les animaux de compagnie. Nicolas Reveillaut, maire de la commune de Beaumont Saint-Cyr, explique que les récentes analyses démontrent "un dépassement du taux réglementaire" de cyanobactéries dans le lac.

"C'est un début de saison plutôt défavorable, même si habituellement, la baignade au lac de Saint-Cyr est autorisée à partir du mois de juin", ajoute le maire de Beaumont Saint-Cyr. Pour autant, Nicolas Reveillaut se veut optimiste en vue de la prochaine saison estivale. "Des analyses sont faites tous les quinze jours. Pour ce qui est de la baignade, nous ferons des analyses complémentaires afin de l'autoriser ou non. Il est trop tôt pour dire que le lac de Saint-Cyr sera fermé cet été".

La base de Saint-Cyr est uniquement concernée par les cyanobactéries sur le fond de l'eau. Il n'y a pas de risque sanitaire sur les activités aquatiques et nautiques.

Philippe Reveillaut

Maire de Beaumont Saint-Cyr

Cette présence trop élevée de cyanobactéries est due en partie à un taux de phosphore trop important. Si l'on ne connaît pas encore l'origine de ces arrivées de phosphore, plusieurs interdictions ont été mises en place pour limiter sa prolifération. "Les appâts de carpe, les produits d'entretien utilisés dans les jardins et dans l'agriculture, ainsi que les eaux usées sont bourrées de phosphore", indique-t-il. Si la baignade demeure interdite jusqu'à nouvel ordre, le base de loisirs n'est pas complètement à l'arrêt. Nicolas Reveillaut explique que "la base de Saint-Cyr est uniquement concernée par les cyanobactéries sur le fond de l'eau. Il n'y a pas de risque sanitaire sur les activités aquatiques et nautiques".

CARTE - Lac de Saint-Cyr (Beaumont Saint-Cyr, Vienne)

Une saison printanière idéale pour le développement des cyanobactéries

En effet, le lac de Saint-Cyr possède, ce que l'on appelle scientifiquement, des cyanobactéries benthiques. Philippe Cambrouze, ingénieur en hydrobiologie, apporte plus de précision sur ce sujet. "Il existe deux types de cyanobactéries : les planctoniques, que l'on retrouve dans la masse d'eau et à la surface, et les benthiques, que l'on retrouve généralement dans le fond, dans la vase, sur les galets et les plantes aquatiques". Ces cyanobactéries benthiques sont le plus souvent présentes dans les eaux douces superficielles, les fleuves, les rivières et les cours d'eau.

Actuellement, il y a un grand nombre de sites en France où les cyanobactéries benthiques se sont développés.

Philippe Cambrouze

Ingénieur en hydrobiologie

Selon cet expert en cyanobactéries, la saison printanière a grandement favorisé la prolifération de ces micro-algues. "La transparence de l'eau est bonne. Actuellement, il y a un grand nombre de sites en France où les cyanobactéries benthiques se sont développés. Ces micro-algues sont des organismes photosynthétiques : elles ont besoin de lumière pour pouvoir se développer".

Les activités humaines, telles que le traitement des eaux usées, l'artificialisation des sols ou l'utilisation d'engrais dans les champs, contribuent à son développement massif dans les lacs et les rivières. À court et moyen terme, la présence des cyanobactéries peut être dangereuse pour l'homme et l'animal : la pêche de certains poissons dans ces eaux deviendrait impropre à la consommation et l'eau du robinet est de plus en plus contaminée.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité