Canicule : surchauffe dans les bus de Poitiers

Les fortes chaleurs posent également problème dans les transports en commun. A Poitiers, les bus ne comportent pas tous une climatisation, loin de là... De l'air conditionné qui, de toute façon, n'est pas la solution miracle.
Le pare-brise est immense... A sa surface, la température monte au-delà des 50 degrés. Certes, les chauffeurs disposent, à leur poste de travail, d'une climatisation, mais, en ces temps caniculaires, à 11h du matin, ils subissent déjà 30 degrés.
 

Toujours exposés

Sur la cinquantaine de bus en service quotidiennement à Poitiers, seuls 14 proposent la climatisation. Alors, pour soulager les conducteurs, un point de distribution d'eau fraîche a été mis en place. Si l'idée est bonne, elle reste pour certains bien insuffisante.

Il faudrait plus de pauses, des zones plus ombragées... Nous, on est tout le temps au soleil ! nous explique un chauffeur de Vitalis
 

Chère clim'

Les clients aussi sont exposés à cette chaleur, bien obligés de s'y adapter, en se mouillant, le visage, les cheveux, ou en utilisant le bon vieil éventail... Chacun espère tout de même tomber sur un des bus climatisés.

On sent la différence. Fenêtres fermées, on sent le frais

Cette importance de l'air conditionné n'est pas totalement partagée par la direction du réseau de bus. 

Un bus s'arrête toutes les 3 minutes, la chaleur entre dans le véhicule. Sur certaines lignes, il y a beaucoup de clients, donc de la chaleur humaine. Dans les bus climatisés, la température est moindre mais pas si significative. Marc Rejman, chef d'exploitation Vitalis

Courage donc si vous devez emprunter le bus, car la canicule ne devrait prendre fin que ce vendredi.
 
Canicule : surchauffe dans les bus de Poitiers
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports canicule météo société