Agriculteurs en colère. Les points toujours bloqués en Poitou-Charentes, ce samedi, après les annonces de Gabriel Attal

Les agriculteurs en colère poursuivent leurs blocages dans plusieurs points stratégiques de Poitou-Charentes. Les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, n'ont pas suffi à apaiser le monde paysan.

Après les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, sur les revendications des agriculteurs en colère, des points de blocage persistent en Poitou-Charentes.

À 7h, ce samedi matin, les principales manifestations se poursuivaient. 

Entre Saintes et Niort et entre Saint-Maixent et Poitiers, l'autoroute A10 restait coupée. Sur son antenne FM, 107.7, Vinci autoroutes, indique aux automobilistes circulant "[en] direction de Poitiers et [le] sud-ouest (que) la sortie Poitiers nord (N°29) est obligatoire". Il est aussi recommandé d'emprunter la sortie précédente, la 28, pour le Futuroscope où la circulation est plus fluide que Poitiers nord. Il est ensuite possible de "récupérer l’A10 à hauteur de Saint-Maixent-l’Ecole".

Attention, des blocages persistent également sur la Nationale 10, dès le sud de Poitiers.

En Charente-Maritime, la coupure dans les deux sens sur l'A837 entre Saintes et Tonnay-Charente était également toujours maintenue. L'A10 est coupée en Nouvelle-Aquitaine entre Saint-Jean-d'Angély et Saintes.

>> Pour suivre en direct les dernières évolutions, se connecter sur 107.7 FM

Dans la Vienne, la préfecture communiquait vendredi soir sur les derniers points de blocage et faisait état de manifestations sur la nationale 10 et la nationale 147, dans le sud du département.

Dans les Deux-Sèvres, la préfecture n'indique pas d'évènements nouveaux depuis vendredi. Des perturbations sont néanmoins possibles à Melle où, vendredi soir, selon nos confrères de la Nouvelle République, une vingtaine de tracteurs se sont installés au niveau du rond-point de la Colonne.  

La préfecture de la Charente ne propose pas de service de suivi des perturbations sur son territoire et celle de la Charente-Maritime n'a pas de suivi mis à jour depuis le 24 janvier.

De son côté, le président de la FNSEA annonce la poursuite du mouvement.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité