Coupe de France de volley-ball, le Final Four entre Tours et Poitiers est annulé : déception du SPVB

Après l'annulation des demi-finales pour des cas de Covid, et la décision de Tours de ne pas jouer la finale, la Fédération française annule le Final Four à Toulouse entre Tours et Poitiers, mais regrette le " manque de discernement du club de Tours volley ball".

© France Télévisions
Le Final Four de la Coupe de France masculine, qui devait opposer le Stade Poitevin Volley-Beach 86 et ToursVolleyBall ce week-end à Toulouse, n'aura finalement pas lieu.
La Fédération Française de Volley a annoncé ce samedi l'annulation de la compétition, qui marquait à la fois la fin de la saison 2020 et la reprise du volley masculin.
La FFV "regrette la décision du Tours Volley-Ball et évoque un "manque de discernement du Champion de France".

La finale devait se jouer à huis clos

Vendredi, les clubs de Toulouse, hôte de ce Final Four, et Paris, avaient déclaré forfait pour les demi-finales, prévues contre Poitiers et Tours, après la découverte de cas de Covid au sein de chacune des deux équipes.
La finale devait se jouer ce dimanche, entre Tours et Poitiers, à huis clos. 
C'est dans la soirée que le TVB a annoncé qu'il ne disputerait pas la finale, estimant que les conditions sanitaires n'assuraient pas la sécurité de son équipe. 
Le communiqué du TVB
Le communiqué du TVB © TVB

Le manque de discernement du club champion de France en titre contribue à nuire à l'image du volley qui doit pourtant rester uni en ces temps incertains.

Eric Tanguy, président de la FFVB

La réaction de Brice Donat

Ce samedi, l'entraîneur du Stade Poitevin a fait part de son incompréhension suite à la décision de Tours.
"C'est une grosse déception, par rapport aux équipes, je me mets à la place des joueurs qui ont travaillé depuis plusieurs semaines pour participer à cette finale, ils sont déçus. Tours était négatif en terme de covid et Poitiers aussi, le match devait se jouer à huis clos, je suis vraiment déçu de ne pas jouer cette finale. On avait basé toute notre préparation par rapport à cette finale, tout était réuni pour jouer ce match, c'est l'incompréhension", regrette Brice Domat, l'entraîneur du SPVB86.

Une coupe de France décernée, sans avoir pu la jouer

Dans un communiqué, le SPVB indique qu'après un vote à bulletin secret, les membres du comité directeur ont pris acte et acceptent la décision de la Fédération Française de Volley-Ball de leur attribuer le titre de la coupe de France 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball sport coronavirus/covid-19 santé société