Crise du coronavirus, des collèges de la Vienne donnent leur surplus de nourriture aux associations humanitaires

L'annonce de la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités le 12 mars a eu des conséquences bénéfiques pour les associations humanitaires . Le conseil départemental de la Vienne a demandé aux collèges de donner leurs stocks de nourriture
La fermeture de tous les établissements scolaires, de l'école élémentaire à l'université, annoncée par le Président de la République le 12 mars a provoqué des réorganisations. Et il a fallu notamment gérer les stocks de nourriture des cantines. Le conseil départemental de la Vienne, qui a la charge des collèges, a demandé que les stocks soient donnés à des associations caritatives.
Neuf collèges qui avaient de quoi donner ont répondu à l'appel et ont vidé leurs frigos. Au total la collecte représente :
348 kg de fruits et légumes
82 kg de viandes et charcuteries
63 kg de produits laitiers 
360 œufs
2485 yaourts
6 kg de plats traiteur.
 
Ceux qui avaient peu de choses à donner ont privilégié le compostage ou le don à des élevages canins.
Tous ces produits ont donc été distribués à des épiceries sociales, à la banque alimentaire, à la Croix-rouge et à l'EHPAD de Monts-sur-Guesnes.

Une aide précieuse pour les épiceries sociales


Parmi les associations qui ont reçu cette nourriture figure par exemple l'épicerie sociale Le Panier garni à Migné-Auxances.
Pour l'un de ses responsables, le don arrivait au bon moment pour les 50 familles bénéficiaires.

On a eu des légumes, des yaourts, du fromage et du jambon. Ça nous a bien aidé pour la vente de cette semaine, si on n'avait pas eu ça, on n'aurait pas eu grand-chose à distribuer. 
-Bérénice Pain, épicerie sociale du CCAS de Migné-Auxances.

Compte-tenu des mesures de confinement, les épiceries sociales ont revu leur fonctionnement et ne reçoivent plus les bénéficiaires, elles distribuent des colis;
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société solidarité