REPLAY. Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du débat à Poitiers diffusé sur France 3

© France Télévisions
© France Télévisions

Sept candidats sur les huit qui se présentent à Poitiers pour les prochaines municipales ont participé au débat organisé par la rédaction de France 3 Poitou-Charentes, en collaboration avec France Bleu Poitou. Trois thèmes majeurs ont été abordés : l'environnement, les transports et la sécurité.

Par LG / CH / France 3 Poitou-Charentes

En vue des élections municipales, la rédaction de France 3 Poitou-Charentes se mobilise et vous propose un premier débat entre les candidats, têtes de liste, qui se présentent lors de ce premier tour à Poitiers (Vienne).
Durant 45 minutes, Jérôme Vilain (France 3 Poitou-Charentes) et Vincent Hulin (France Bleu Poitou) ont animé les débats entre les différents candidats et têtes de liste à Poitiers, ce mercredi 26 février à 21h05 et 21h50. Débat enregistré dans les conditions du direct.

A Poitiers, huit listes se présentent lors de ce premier tour des élections municipales. La campagne semble être particulièrement animée sur les sujets de l'écologie, l'environnement, les déplacements urbains (vélos…), la végétalisation du centre-ville…

Voici les noms des invités :

REVOIR le débat à POITIERS

L'environnement constitue le thème majeur des débats pour ces élections municipales à Poitiers. Le développement durable est au cœur des préoccupations des électeurs et des programmes des candidats pour lesquels il représente une priorité.

Reverdir la ville en replantant des arbres

Pour la candidate EELV, Léonore Moncoud'huy à la tête de la liste "Poitiers Collectif", il s'agit d'une véritable urgence.

L'urgence écologique est là, elle menace directement notre futur, celui de nos enfants. Face à cette situation de crise il faut des politiques des enjeux ce qui n'est pas le cas ni au niveau national ni au niveau local. On ne peut pas se dire écologiste et en même temps avoir massivement minéraliser le cœur de Poitiers avec le projet "Cœur d'agglo".
- Léonore Moncoud'huy, liste "Poitiers Collectif"

Cette question de la nécessaire végétalisation de Poitiers est reprise par une majorité de candidats. 
Anthony Brottier, le candidat LREM, à la tête de la liste "Ma priorité c'est vous" veut une "déclaration d'urgence climatique qui est le fil conducteur" de sa campagne et prendra en compte la gestion des déchets, l'investissement dans la végétalisation et la politique énergétique.
Sur ce thème, Christiane Fraysse, qui conduit la liste "Osons poitiers 2020" se réclamant écologique, sociale, solidaire et citoyenne, propose une mesure concrète.

On est pour la débétonisation, pour la végétalisation, pour la protection de l'eau. On veut un arbre par habitant, c'est facile, c'est clair. Ça veut dire qu'au lieu de mettre des pavés, on met des arbres, notamment place d'Armes.
- Christiane Fraysse, liste "Osons Poitiers 2020"

Alain Claeys, le maire PS sortant, est accusé par ses concurrents d'avoir "verdi" son programme par rapport à ses précédents mandats. Il propose lui aussi de replanter de nombreux arbres dans la ville. Il estime par ailleurs que beaucoup de choses ont déjà été faites mais qu'il y des insuffisances, en premier pour le plan vélo.

Nous avons développé le vélo électrique mais nous avons un retard sur les pistes cyclables.
- Alain Claeys, liste "Poitiers, l'avenir s'écrit à taille humaine" (maire sortant, candidat à sa réélection)

Il prend par ailleurs l'engagement de consacrer 65 millions d'euros à la transition écologique, soit la moitié du budget de Grand Poitiers, qui a la maîtrise des questions d'environnement.

Des bus plus fréquents mais pas forcément gratuits

La question des transports et de la mobilité dans l'agglomération de Poitiers est, elle aussi, une préoccupation majeure. Elle se cristallise autour de la question de la gratuité des bus, appliquée par exemple dans la ville voisine de Niort. Une mesure à laquelle le maire actuel, Alain Claeys est opposé mais qui séduit l'écologiste Christiane Fraysse et les partis d'extrême gauche, Ludovic Gaillard pour Lutte Ouvrière et Manon Labaye, du Nouveau Parti Anticapitaliste
La candidate EELV de "Poitiers Collectif" ne se prononce pas pour la gratuité mais veut "des bus plus fréquents et circulant la nuit et pendant les vacances".
L'augmentation de la fréquence des bus fait la quasi unanimité chez les candidats. Anthony Brottier regrette que les enjeux dans ce domaine des transports publics se posent dans les mêmes termes qu'en 2014.

Six ans après, on n'a pas avancé sur les transports en commun et très peu sur les vélos, on propose de sécuriser les pistes cyclables et ensuite on pourra proposer une offre de vélos en libre-service. Pour les transports en commun, on doit repenser la fréquence et la desserte en intégrant les acteurs économiques qui payent le versement transport de la zone de la république ou du Futuroscope.
- Anthony Brottier, liste "Ma priorité c'est vous !"

Poitiers est-elle une ville sûre ou pas ?

"Poitiers n'est pas Chicago" constate nombre de candidats mais le curseur de l'insécurité n'est pas le même pour tous. Faut-il des caméras de vidéo-surveillance et combien ? Les propositions, on s'en doute, diffèrent beaucoup d'un bout à l'autre de l'échiquier politique.
Pour Thierry Alquier, le candidat de la droite, de centre et des indépendants, à la tête de la liste "Poitiers autrement", la sécurité est une question centrale. 

La sécurité c'est la pierre angulaire...Il faut doubler les effectifs de la police municipale pour avoir une police de proximité avec de la médiation en lien avec les mamans pour les aider à reprendre en main les mineurs mais à côté, je veux aussi une police armée de dissuasion parce qu'il y a une augmentation des agressions des agents de police municipale.
- Thierry Alquier, liste "Poitiers Autrement"

Un point de vue complètement opposé à celui défendu par Manon Labaye, de la liste "Poitiers anticapitaliste" pour qui la sécurité c'est d'abord de "vivre correctement" et qui propose la réquisition des logements vacants.

Nous, on est pour supprimer toutes les caméras de surveillance qui sont coûteuses et inefficaces et on est aussi pour remplacer la police municipale par des médiateurs.
- Manon Labaye, liste "Poitiers anticapitaliste"

Sur cette question, Alain Claeys, le maire sortant, déclare ne pas être hostile à la vidéo protection si elle est placée sous la responsabilité du procureur de la République et non du maire mais il insiste sur la "nécessité d'une police de proximité" et sur le rôle de la médiation "y compris au sein de l'école", ajoute-t-il.

Les scrutins des municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochains. En 2014, Alain Claeys avait été élu au second tour avec 41.08 % des voix devant la candidate de la droite et du centre, Jacqueline Daigre (34.18 %).

Voir qui sont les candidats à Poitiers

Poitiers en chiffres

Les résultats du second tour de 2014 à Poitiers

  • Alain Claeys - LUG - 41.08 % - 10.278 votes - ELU
  • Jacqueline Daigre - LUMP - 34.18 % - 8.552 votes
  • Christiane Fraysse - LVEC - 15.05 % - 3.766 votes
  • Alain Verdin - LFN - 9.67 % - 2.420 votes
  • Votes blancs : 2,80 % - 721 votes
Population 87.906 habitants (Données Insee 2009)
- Inscrits : 53,74 % - 47.243 votes
- Votants : 54,48 % - 25.737 votes
- Abstention : 45,52 % - 21.506 votes
- Exprimés : 52,95 % - 25.016 votes

En prime time et sur Internet

Chaque mercredi, les débats seront diffusés en prime time, aux alentours de 21h05. Au cours de chacune de ces soirées exceptionnelles d'une durée de 1h30, nous vous proposerons deux débats à suivre à la télévision et sur notre site internet.

Le programme des débats, par date

Mercredi 26 février :
- Poitiers (21h05)
- Saintes (21h50)

Mercredi 4 mars :
- Angoulême (21h05)
- Cognac (21h50)

Mercredi 11 mars :
- La Rochelle (21h05)
- Niort (21h50)

Mercredi 18 mars :
- Villes à déterminer en fonction des résultats du premier tour.

287 débats dans toute la France

Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochain. Dès le mercredi 26 février, les antennes régionales de France 3 vont diffuser 287 débats organisés sur l'ensemble du territoire métropolitain. France 3 Poitou-Charentes vous propose une série de huit débats sur nos antennes les 26 février, 4, 11 et 18 mars.

Huit débats sur l'antenne de France 3 Poitou-Charentes

Une carte interactive

Sur tous nos territoires, nos équipes se mobilisent plus encore à l’approche des deux tours du scrutin municipal.
A la télévision, pour vous donner les clés des principaux enjeux, et parce que nous sommes un miroir de votre proximité, près de 300 débats sont diffusés sur vos antennes régionales, en première partie de soirée.
Pour vous connecter sur ces débats qui vous concernent qui vous intéressent en Poitou-Charentes, cliquez sur la ville de votre choix.
Accédez à cette carte, qui va se remplir au fil des semaines et des soirées. Vous y trouverez déjà les lieux et dates.
 

 

Les 15 et 22 mars, les soirées électorales en région dès 19h55

A l'occasion des deux tours de scrutin qui ont lieu les 15 et 22 mars, les deux soirées électorales organisées par France 3 débuteront dès 19h55 pour une première tranche régionale jusqu'à 21h, puis de 21h15 à 22h et de 22h15 à 23h et enfin après minuit pour les tout derniers résultats. Parallèlement, sur le site internet de France 3 Poitou-Charentes, vous pourrez retrouver les résultats des communes qui vous intéressent, ainsi que les réactions des candidats et les analyses du vote.

Sur le même sujet

Les + Lus