Élections européennes : Élisabeth Morin-Chartier renonce à briguer un 3e mandat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

La députée européenne, membre du PPE, élue du Poitou-Charentes ne sera pas candidate au scrutin du 26 mai prochain. Après 2 mandats et âgée de 71 ans, elle a décidé d'arrêter l'aventure de l'Europe, débutée en mai 2007.



Élisabeth Morin-Chartier, née le 10 octobre 1947 à Ceaux-en-Couhé dans la Vienne a décidé de ne pas se représenter aux Européennes de mai 2019.



Première questrice du Parlement européen depuis 2014 et députée européenne depuis le 24 mai 2007, la Poitevine UMP a succédé à Roselyne Bachelot à Bruxelles et Strasbourg puis a été réélue en 2009 et 2014.





Elle fut aussi Conseillère municipale de la ville de Poitiers (2001-2007), Conseillère régionale de Poitou-Charentes (1998-2010) et même Présidente de la région Poitou-Charentes (2002-2004).



Elle dit vouloir "tourner la page" et aspire à une autre vie.



Élisabeth Morin-Chartier qui a quitté Les Républicains, souhaite bonne chance à la tête de liste LREM, Nathalie Loiseau, dans son communiqué. Probablement trop loin sur la future liste de la majorité présidentielle, elle préfère jeter l'éponge.



Voici le communiqué qu'elle nous a fait parvenir  mardi 26 mars.

 

Je souhaite à Nathalie Loiseau «bon vent» pour faire gagner la ligne politique européenne !

Quant à moi je dors sur mes deux oreilles : j’ai fait mon job de députée européenne à fond, pendant ces douze années au Parlement européen, entourée de ma formidable équipe.

Je remercie les électeurs qui m’ont toujours fait confiance. Pour eux, j’ai pris la barre de l’Europe Sociale, de la directive travailleurs détachés au Fonds Social Européen - en passant par le Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis.

Pour eux, en tant que Premier Questeur j’ai pris la barre de la lutte contre le harcèlement ; je me suis mobilisée pour l’éthique et la transparence dans la vie politique.

Fidèle à mes valeurs, dont je ne me suis jamais départie, j’ai été, je suis, et je resterai une Européenne humaniste, sociale et solidaire.

Mes récents ateliers citoyens dans les prisons ont certainement été pour moi l’expérience humaine la plus dure et la plus enrichissante.

À l’heure de tourner la page, je pense à tous nos concitoyens qui ont tant besoin que les politiques les écoutent et s’investissent pour eux, et, zen, je passe à la barre d’«Europa», notre bateau !.

 

Élisabeth Morin-Chartier était l'invitée du midi pile ce lundi 1er avril. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité