Cet article date de plus de 3 ans

Elections sénatoriales : la Vienne procède à l'élection du successeur de Jean-Pierre Raffarin

Les 1185 grands électeurs du département de la Vienne sont appelés aux urnes, ce dimanche pour élire un successeur au siège de sénateur de Jean-Pierre Raffarin, démissionnaire. Le scrutin se tient à la préfecture de la Vienne, à Poitiers.
Jean-Pierre Raffarin, le 12 juin 2017, à la sortie du bureau politique des Républicains, au siège des Républicains, le lendemain du premier tour des élections législatives.
Jean-Pierre Raffarin, le 12 juin 2017, à la sortie du bureau politique des Républicains, au siège des Républicains, le lendemain du premier tour des élections législatives. © MaxPPP / Christophe Morin
Ce dimanche, la Vienne aura un nouveau sénateur. Les 1185 grands électeurs du département (députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, membres de droit du collège électoral sénatorial) sont appelés aux urnes pour choisir un successeur à Jean-Pierre Raffarin, démissionnaire.

Le scrutin se tient de 8h30 à 11h, dimanche. En cas de second tour, le scrutin est prévu de 15h30 à 17h30.

Je ne me plains pas et je laisse la place (J.-P. Raffarin)

Sept candidats se présentent à la succession de Jean-Pierre Raffarin : Yves Bouloux (remplaçante : Lydie Noirault), Philippe Brottier (remplaçante : Claudette Rigollet), Gisèle Jean (remplaçant : Laurent Lucaud), Moïse Lesage (remplaçante : Laurence Nickler), Thierry Perreau (remplaçante : Mad Joubert), Alain Verdin (remplaçante : Sandra Olivier), Véronique Wuyts-Lepareux (remplaçant : Vincent Béguier).

Le public peut consulter les résultats sur le site Internet de la préfecture : www.vienne.gouv.fr 

Quatre décennies de vie politique
A 69 ans, Jean-Pierre Raffarin a choisi de se retirer après quatre décennies de vie politique.

Il explique son choix tout simplement : "Quitter la politique, il vaut mieux le faire à 69 ans qu'à 72 ans - j'avais encore trois ans de mandat -. Dans mon département il y a des jeunes, au niveau national, une nouvelle génération a pris des responsabilités, donc 40 ans c'est bon. Je ne me plains pas et je laisse la place."

Il ajoute : "Il y a forcément un peu de nostalgie, mais c'est raisonné et raisonnable."

Les réactions de Jean-Pierre Raffarin à propos de l'élection sénatoriale dans le département de la Vienne


Ce dimanche, deux autres élections sénatoriales partielles se tiennent en France. A Auxerre, dans l'Yonne pour choisir un remplacement à Henri de Raincourt (LR), démissionnaire. A Troyes également, dans l'Aube, pour le remplacement de François Baroin (LR), démissionnaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections