Ferme des 1 200 taurillons : les opposants au projet ne baissent pas les bras et organisent une nouvelle manifestation

Dimanche 12 mars, environ 300 personnes se sont réunies à Coussay-les-Bois pour marquer une fois de plus leur opposition à la "ferme des 1 200 taurillons", une exploitation agricole qui doit accueillir ces jeunes bovins pour leur engraissement à partir de septembre 2023.

Depuis plus de sept ans, le projet de ferme des 1 200 taurillons, installée à Coussay-les-Bois dans la Vienne, fait l'objet de nombreuses protestations. Alors que les travaux de construction s'achèvent, les animaux devraient arriver en septembre 2023. Une nouvelle manifestation était organisée dimanche 12 mars, de 11 h à 18 h, d'abord au stade de la commune puis devant le site de la future exploitation.

Près de 300 militants sont venus pour répéter, dans une ambiance festive, mais pas moins revendicative, leur opposition contre la ferme usine de 1 200 taurillons prévue à Coussay-les-Bois (Vienne). " Nous ce qu'on défend, c'est qu'on peut se nourrir autrement qu'en mangeant de la viande batterie et donc en consommant moins d'eau." explique un manifestant.

Un projet de grande ampleur située sur une zone humide et protégée. Et qui, selon le maire de la commune, Michel Favreau, mettrait en péril la qualité des eaux présentent dans les nappes phréatiques. "L'eau est polluée, il y a des sulfates, des chlorures, 3 fois la dose. Et quand je les informe, il me disent c'est pas grave, c'est pas nocif" s'indigne-t-il.

Après les prises de paroles des élus locaux venus apporter leur soutien au mouvement, direction le site de la ferme usine. Les manifestants y accrochent leurs messages dans l'espoir d'interpeler le porteur de projet. Contacté, ce dernier ne nous a pas répondu.

Mais les manifestants comptent rester mobilisés "on va continuer toutes les actions juridiques et administratives qui sont en cour" affirme Dominique Brunet, co-président de l'association ASPECT (Association de Sauvegarde et de Protection de Coussay-les-Bois et de sa région Thermale.)

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité