Cet article date de plus de 5 ans

Gamers Assembly : c’est parti !

Élus, Jedis et développeurs se sont relayés sur la scène de la Gamers Assembly pour le lancement de la plus grande "LAN-party" de France au Parc des Expositions de Poitiers, ce samedi midi.
© Hugo Lemonier
Des fumigènes et des sabres laser. Le président de FuturoLAN, Vincent Colas, a donné le coup d’envoi de la manifestation dédiée au numérique et au jeu vidéo.

Les gradins n’étaient pas tout à fait combles pour cette cérémonie d’ouverture. Les gamers avaient déjà les yeux rivés sur leur écran dans les salles de compétition.

Premier à entrer en scène, le maire de Poitiers a insisté sur la nécessité de donner un cadre légal aux compétitions de jeux vidéos, comme l’immense "LAN-party" qui s’apprête à commencer.

Désiré Koussawo, le président d’honneur de FuturoLAN, a invité à cet égard sur scène les deux parlementaires qui ont remis le rapport sur l’e-sport au premier ministre.

Vous ne le savez pas mais vous êtes tous des hors la loi"

a déclaré Jérôme Durain, sénateur de Saône-et-Loire.

Les compétitions d’e-sport n’ont aucun statut et sont assimilées aujourd’hui à la loterie. Les joueurs, eux non plus, ne sont pas reconnus.

Mais, le point d’orgue de la cérémonie a été l’invasion de la scène par des cosplayeurs : un groupe de Jedis et de Sith se sont faits face, sous les yeux incrédules des officiels au premier rang.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gamers assembly loisirs sorties et loisirs esport sport