Ils devaient chanter pour la passation de pouvoir entre Jean-Michel Blanquer et son successeur, sauf que le nouveau gouvernement n'a pas été nommé

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG avec Marie-Noëlle Missud

Acad'Ô Choeur est une chorale qui réunit des collégiens des quatre départements du Poitou-Charentes. Elle était invitée ce jeudi au ministère de l'Education nationale pour chanter au moment de la passation de pouvoir entre ministres. Mais la journée ne s'est pas tout à fait passée comme prévu, le nouveau gouvernement n'ayant pas été nommé.

La chorale Acad'Ô Chœur était invité à chanter dans la cour du ministère de l'Éducation nationale face au personnel, et au ministre Jean-Michel Blanquer. Ce dernier n'y était qu'en visio. A l'issue de leur tour de chant, il leur a adressé un mot de sympathie et d'encouragement.

J'en ai écouté beaucoup des chorales en tant que ministre. Et j'ai toujours été épaté par ce que vous faites. C'est pour cela que, pour ces derniers jours du quinquennat, se soit vous qui chantiez dans la cour du ministère de l'Education nationale.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports

Cette journée forte en émotion et en rebondissements a débuté sur les chapeaux de roues. Tout d'abord, par un départ en TGV en urgence, le matin. Et une chorale académique, cela veut dire réunir 42 jeunes venus des quatre départements. Sacrée logistique ! Ce concert parisien était prévu, mais pas ce départ précipité. Le chef de choeur règlera au passage une petite note de billets qui s'élève à 3.000 euros pour cet aller.

Avant de chanter, les jeunes ont eu droit à une visite du ministère, avec notamment la bibliothèque du Second Empire.

Quelques heures d'attente plus tard, au frais dans le jardin du ministère, la chorale Acad'Ô Choeur monte sur les marches pour entonner 30 minutes de récital, emmené par leur chef de choeur Mathias Charton.

Voir notre reportage