Ingrandes : Saint-Jean Industries (ex-Fonderie Alu) placé en redressement judiciaire

Les salariés en grève des Fonderies du Poitou rassemblés devant la mairie de Châtellerault dans la Vienne.
Les salariés en grève des Fonderies du Poitou rassemblés devant la mairie de Châtellerault dans la Vienne.

A Ingrandes dans la Vienne, une grève de 24 h a débuté hier soir à Saint-Jean Industries (ex-Fonderie Alu). La cessation de paiement a été validée ce matin par le tribunal de commerce de Lyon qui a placé l'entreprise en redressement judiciaire. Deux administrateurs judiciaires ont été nommés.

Par Christine Hinckel

Saint-Jean Industries a été déclaré en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon qui a acté la mise en cessation de paiement. Deux administrateurs judiciaires ont été nommés. Les repreneurs potentiels ont jusqu'au 28 janvier pour déposer un dossier de reprise. La prochaine audience devant le tribunal de commerce de Lyon est prévue pour le 13 février 2019.
D'autre part, on a appris auprès des syndicats que Renault allait apporter un soutien financier de 700 000 euros par mois à l'entreprise jusqu'à la fin du mois de février.

Hier, mercredi 28 novembre, quatre élus de la Vienne avaient été reçus au ministère de l'Economie. Ils avaient demandé au gouvernement de tout mettre en œuvre pour trouver rapidement un repreneur et de faire pression sur Renault, le principal et quasi unique donneur d'ordre à 80% et 60% des Fonderies Alu et Fonte, pour s'investir dans la sauvegarde du site d'Ingrandes. 

Aujourd'hui, les salariés, eux-aussi, espèrent qu'un repreneur va être rapidement trouvé pour la partie Alu ou pour les deux unités Alu et Fonte. Ils souhaitent, pour leur part, un engagement plus fort de Renault et même revenir dans le giron du constructeur automobile français.

"C'est Renault qui a monté l'usine en 1979, on a même été filiale de Renault, on ne travaille que pour Renault alors Renault doit reprendre les rennes" constate Alain Dulin, le secrétaire adjoint du Comité social économique de Saint-Jean Industries.

 

400 salariés en grève

400 salariés des Fonderies rejoints par des retraités du site sont mobilisés aujourd'hui pour la sauvegarde de leur usine. Ils ont manifesté ce matin devant le bâtiment de l'entreprise. Les grévistes ont reçu le soutien de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT qui est venu à leur rencontre à Ingrandes. 
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, aux Fonderies du Poitou à Ingrandes dans la Vienne. / © Corentin Fouchard/ France 3
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, aux Fonderies du Poitou à Ingrandes dans la Vienne. / © Corentin Fouchard/ France 3
En fin de matinée, les grévistes se sont dirigés en convoi pour rejoindre le rassemblement organisé devant la mairie de Châtellerault. Le maire de la ville, Jean-Pierre Abelin est venu à son tour les soutenir.


Le reportage de Corentin Fouchard, Emilie Denis et Martine Sitaud :
 
Ingrandes (86) : Saint-Jean Industries placé en redressement judiciaire
Reportage de Corentin Fouchard, Emilie Denis et Martine Sitaud Intervenants : Jean-Yves Huet - Délégué du personnel CGT au CSE, Philippe Martinez - Secrétaire général de la CGT, Laëtitia Faulcon - Salariée, salariée et Alain Dulin - Secrétaire adjoint du Comité social économique
​​​​​​​


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus