J.F. Chazerans entendu par la police de Poitiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol .

Jean-François Chazerans s'est présenté ce jeudi matin à 9h30 devant le commissariat de Poitiers. Il était  convoqué pour être auditionné sur les propos qu'on lui reproche d'avoir tenus devant ses élèves à la suite des attentats de Charlie-Hebdo. Le rectorat lui reproche une "apologie du terrorisme".

Jean-François Chazerans, professeur de philo au lycée Victor-Hugo de Poitiers, est toujours sous le coup de quatre mois de suspension "à titre conservatoire". Décision prise par le recteur d'Académie Jacques Moret sur dénonciation d'une lettre de parents d'élèves qui pointaient du doigt le comportement du professeur de philo face à ses élèves à la suite des attentats qui ont frappé les locaux de Charlie Hebdo.



Le 23 janvier dernier, en prenant la parole à l’occasion de la "mobilisation de l’école pour les valeurs de la République", Jacques Moret, avait clairement affiché sa fermeté en expliquant que "des arguments inadmissibles avaient été tenus par des fonctionnaires, cautionnant plus ou moins les attentats."



Dans la foulée, il sanctionnait Jean-François Chazerans en lui infligeant une suspension de 4 mois avec maintien de son salaire et le remplaçait par un autre professeur pour assurer ses cours, en expliquant : "Cet enseignant aurait tenu des propos déplacés. J’ai immédiatement diligenté une enquête. Le professeur a été suspendu. Il fallait l’éloigner de ses élèves.



Sur le plan judiciaire, l'affaire connaît aussi un développement puisque le Parquet de Poitiers a ouvert une information judiciaire pour "apologie du terrorisme" qui a été confiée à la PJ de Poitiers. Une qualification qui peut valoir jusqu'à 5 ans d'emprisonnement.



Les soutiens de Jean-François Chazerans se multiplient depuis les débuts de cette affaire. Une page Facebook intitulée "Soutien à J.F. Chazerans" compte déjà presque 2000 fans et l'intersyndicale de son lycée a menacé à plusieurs reprises de mouvements de grève. Autre date importante à venir : le conseil de discipline du rectorat de Poitiers statuera le 13 mars prochain sur la suite de la carrière mouvementée du prof de philo.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité