Le Train des Mouettes appelle aux dons pour être restauré

Publié le Mis à jour le

À Chaillevette à côté de Royan les bénévoles de l'association qui travaillent sur le train des mouettes s'attèlent à un nouveau chantier. Une Locomotive de 1910 pour laquelle ils lancent un appel au dons : 80.000 euros sont nécessaires pour assurer la rénovation entre autres, du châssis classé monument historique.

« On a démonté le moindre boulon, tout est nettoyé et expertisé », explique Pierre Verger, président de Trains et tractions et exploitant du Train des Mouettes.

Pour les 40 ans du chemin de fer touristique de la Seudre en Charente, l’association Trains et tractions veut marquer l’évènement avec la mise en service d’une nouvelle locomotive à vapeur, de 1910.

Son châssis est classé monument historique. Pour cela, pour réanimer ce cheval de fer, 80 000 euros sont nécessaires pour boucler un budget de 260 000 euros de travaux.

Une locomotive historique

Achetée neuve par les mines houillères du bassin Pas de Calais, cette locomotive a fait toute sa carrière là-bas, jusque dans les années 50. « L’avènement du diesel a fait que les locomotives à vapeur n’étaient plus utiles. » précise Pierre Verger. Dans les années soixante, elle est rachetée par une entreprise de céramique dans le Nord, puis récupérée par des amateurs de train. 

L’association la reprend en 2015 et commence un programme de rénovation : « Aujourd’hui, on a déjà deux locomotives à vapeur qui roulent : une Schneider de 1891, la plus vieille locomotive à vapeur de France en état de marche, et une locomotive Henschel de 1912 » précise ce passionné.

Alors pourquoi vouloir faire rouler une troisième locomotive ? « Parce qu’aujourd’hui on a deux trains qui roulent en ligne avec deux locomotives à vapeur, et ce genre de matériel demande tellement d’entretien qu’on est obligés d’avoir une troisième locomotive de secours, pour pouvoir faire des roulements, » précise Pierre Verger.

Appel aux dons

« Il faut faire une révision générale de la locomotive, restaurer l’ensemble du châssis, le roulement et la chaudière : le cœur de la locomotive qui lui permettra de rouler ensuite », explique Roman Girard, fondateur et gérant de l’Agence Impulsdon. La campagne de mécénat a été lancée samedi dernier : sur le site internet de la fondation du patrimoine, chacun peut faire un don.

Une campagne qui se terminera début 2024 avec l’objectif d’une mise en service du Train des Mouettes au premier trimestre 2024. Le don est déductible des impôts.

Voir notre reportage