LGV : les riverains excédés par les nuisances sonores satisfaits d'avoir été entendus

Publié le Mis à jour le

Quelques mois après la mise en service de la LGV Tours-Bordeaux, Nicolas Hulot, le ministre de l'Ecologie a déclaré être attentif au "ressenti" des riverains excédés par le bruit des passages de trains. La ministre des transports, Elisabeth Borne, les a aussi entendu. Rencontre avec des riverains.

Françoise Sauroy habite à Fontaine-Le-Comte près de Poitiers, à 50 mètres de la ligne LGV. Chaque jour, 40 trains dégageant un niveau sonore de 87 décibels passent presque jusque devant sa porte. Elle doit supporter le bruit mais aussi les vibrations à chaque passage. A chaque fois que les vents sont forts, le bruit est augmenté alors que les relevés sonores n'ont été effectuéS que quand il n'y avait ni pluie, ni vent.

En octobre dernier, les riverains avaient organisé une manifestation pour exprimer leur ras le bol. Aujourd'hui, ils se disent satisfaits d'avoir été entendus par le gouvernement mais attendent de voir si des mesures concrètes seront prises. Des de comité de suivi associant les riverains doivent être mis en place dans chaque département.



Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Stéphane Bourin et Josiane Etienne: 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité