• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

À Moncontour dans la Vienne, les vacanciers profitent du beau temps

Le beau temps de ces derniers jours a motivé bon nombre de vacanciers à profiter de la nature. / © FTV
Le beau temps de ces derniers jours a motivé bon nombre de vacanciers à profiter de la nature. / © FTV

Les larges rayons de soleil de la semaine ont incité les professionnels à débuter leur saison parfois un peu plus tôt que prévu. À la base nautique de Moncontour dans la Vienne, on vient de ressortir les kayaks et certains s'adonnent déjà à leur passion : le wake board.

Par Yleanna Robert

À la base nautique de Moncontour (Vienne), la saison vient tout juste de commencer. De nombreux vacanciers sont venus lézarder au soleil en pleine nature : le tourisme vert à la côte. "Je suis une pure citadine mais j'avoue que pour les vacances, c'est un bonheur d'entendre les grenouilles et les oiseaux chanter", se réjouit Mélanie Boissier. 

Cette mère de famille réside depuis quelques jours dans un gîte de la base nautique avec ses deux sœurs et leurs enfants. Aujourd'hui, les plus petits n'avaient qu'une hâte : sauter dans les kayaks, tout juste sortis de la réserve. Après plusieurs jours de visites touristiques dans la région, la petite troupe goûte au repos des braves. 

À Moncontour dans la Vienne, les vacanciers profitent du beau temps
Un reportage de Clément Massé, Stéphane Bourin et Philippe Ritaine avec les interviews de Sébastien de Biasi, responsable du Moncontour Aktive Park ; Alexandre Desbuissons, instructeur de wake board ; et des riverains.

Les Français sont de plus en plus friands du tourisme en pleine nature. Pour Sébastien de Biasi, responsable du Moncontour Aktive Park, cette évolution est liée à notre société : "Dès qu'on a un petit rayon de soleil, les gens sortent et je pense qu'avec notre environnement de plus en plus pressant, on a besoin de se retrouver dans la nature, pour se retrouver soi-même."

Pendant que certains bronzent, d'autres ont des loisirs plus dynamiques. Comme Antoine, un vacancier venu de Lyon. Il s'essaye au wake board, guidé par les instruction d'Alexandre Desbuissons. "C'est vachement dur de se focaliser sur les instructions, se mettre en avant, fléchir un peu, etc. On peut tomber assez facilement !", souffle l'apprenti wake boarder. 

D'autres sont visiblement plus à l'aise et tentent quelques figures. Pour les novices, il y a toujours la technique à genou, à deux sur la planche. Fous rires garantis.

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus