Fonderie du Poitou Fonte à Ingrandes (86), une entreprise souvent confrontée aux difficultés

Le comité d'entreprise devrait officialiser un plan de sauvegarde de l'emploi à la Fonderie du Poitou Fonte. Créée en 1981, l'entreprise avait changé de mains à plusieurs reprises.
La Fonderie du Poitou Fonte
La Fonderie du Poitou Fonte © Marie-Ange Cristofari Francetv
C'est le groupe Renault qui avait créé la Fonderie du Poitou Fonte en 1981, elle avait pour spécialité la fabrication de carters automobiles. Intimement liée à la santé de l'automobile, la Fonderie Fonte a changé de propriétaires à plusieurs reprises. En 2014, le groupe Teksid, la branche sidérurgique de Fiat-Chrysler automobiles, a vendu ,74% du capital à des industriels français, Jérôme Rubinstein, qui prend le poste de président et Franco Zaccomer, patron du groupe 3A Industrie.
 

Des inquiétudes depuis longtemps


Les difficultés que l'entreprise traverse aujourd'hui ne sont pas nouvelles, la crise automobile et la baisse de commandes de Renault et Fiat ont régulièrement suscité l'inquiétude, la baisse d'activité, voire la fermeture de l'usine. Ce fût le cas par exemple, en 2012, la direction avait alors annoncé 3 semaines de fermeture fin décembre début janvier, avec une semaine de congés et deux semaines de chômage partiel.
Et récemment encore, alors que l'entreprise avait terminé l'année 2017 à l'équilibre, les salariés observaient une semaine de chômage partiel par mois. La crise du diesel et les différents scandales, comme le "dieselgate" ont provoqué la suspicion et entraîné une baisse inexorable des ventes.
Retour sur l'histoire de l'entreprise et sur les difficultés qu'elle a traversé avec Clément Massé et Carine Grivet.
Retour sur l'histoire de la Fonderie Fonte à Ingrandes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie social licenciement emploi