Nuisances sonores, pollution et maltraitance animale : un projet d'élevage de 150 000 poules pondeuses fait polémique

Les habitants de Vaugeton sont vent debout. Un élevage de 150 000 poules pondeuses pourrait voir le jour dans cette commune rurale de la Vienne. Ils dénoncent les nombreuses nuisances de ce projet et ont créé une association pour le combattre.

Les habitants de Vaugeton sont très inquiets. À la place de la chèvrerie du village qui doit bientôt cesser son activité, un élevage industriel de 150 000 poules pondeuses pourrait s’implanter. Les riverains se sont constitués en association pour contrer ce projet et ses nuisances :

J’ai choisi de vivre à la campagne auprès des animaux mais, là, les poules, ce sera une usine et il y a beaucoup trop de nuisances : la pollution, le bruit, les odeurs, surtout l’odeur d’ammoniac. Ce n’est pas possible et tout ça, à moins de 100 mètres des habitations.

Virginie Bouchemousse

Habitante de Vaugeton

Les odeurs, les passages de camions et la proximité avec les habitations font craindre le pire aux riverains pour leur santé et leur tranquillité. Ils ont également lancé une pétition en ligne. L’un d’entre eux évoque aussi la défense du bien-être animal :

C’est aussi la maltraitance animale puisqu'on a vu à Pamproux que le groupe qui s’installe ici a été épinglé à plusieurs reprises pour maltraitance animale.

Félix Rainaud

Habitant de Vaugeton

Le porteur du projet, Stéphane Nérault a été l’un des dirigeants de Pampr’oeuf dont un élevage des Deux-Sèvres avait été visé par l’association L214. Nous l’avons contacté mais il n’a pas souhaité répondre à nos questions. Du côté de la municipalité de Vaugeton, on attend qu’une enquête publique soit menée et le maire a rencontré les porteurs du projet :

J'ai moi-même posé toutes les questions sur les éventuelles nuisances pour les riverains. Il se trouve qu'ils avaient les arguments pour tout, ils avaient réponse à tout.

Frédéric Leonet

Maire de Celle-Lévescault

Quant à la pétition lancée par les habitants de Vaugeton, elle avait recueilli ce 17 juin près de 1700 signatures.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité