"On veut faire front contre la violence" : marche blanche après la mort d'un jeune homme de 17 ans à Poitiers

Environ 300 personnes se sont réunies, ce lundi 20 mai, au pied de l'Hôtel de ville de Poitiers, en mémoire du jeune adolescent de 17 ans poignardé près de la fête foraine de Poitiers, dans la nuit du 15 au 16 mai dernier.

C'est sous une pluie battante qu'un cortège de jeunes, accompagné de nombreuses familles, est arrivé sur la place de l'Hôtel de ville de Poitiers, ce lundi 20 mai. Environ 300 personnes se sont retrouvées pour cette marche blanche en hommage à Mouctar, tué d'un coup de couteau lors d'une rixe à la Fête foraine de Poitiers, dans la nuit du 15 au 16 mai dernier.

"Je ne comprends pas cette violence"

Venue avec son fils, Valérie Djedoui habite le quartier Bel-Air depuis 34 ans, quartier où vivait la victime. "C’est une tragédie dans notre quartier. On est tous frères et sœurs ici, on est vraiment dans le vivre ensemble. Il n’y a pas assez de personnes qui viennent voir ce qu’il se passe chez nous. Tous ces jeunes, on les voit grandir. Ils ne sont pas du tout comme certains médias le disent. On a l’impression que l’on veut les rendre comme ça et finalement, on ne leur laisse pas la parole", raconte-t-elle avec émotion.

Alors que le parquet a annoncé, ce samedi 18 mai 2024, qu'un homme de 19 ans a été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire, cette dernière dit ne pas comprendre comment un tel drame est survenu. "Moi aussi, j’ai un fils de 19 ans. Je n’imagine même pas comment un enfant de cet âge-là peut faire un acte odieux de la sorte. Comment cela peut lui traverser l’esprit ? Je ne comprends pas cette violence. Est-ce que ce sont les réseaux sociaux, les jeux… ? Je me pose plein de questions. Moi aussi, j’ai peur pour mes enfants".

Avec plusieurs mères de familles du quartier, Valérie Djedoui a décidé de créer une association. "On veut faire front contre la violence, on n’en veut pas. Je pense que ce qu’il s’est passé avec Mouctar nous a réveillées, il faut que l’on bouge. On veut être reconnu dans toutes nos démarches, quelles que soient les demandes.". 

Le mis en cause mis en examen pour meurtre

Pour rappel, le jeune homme, âgé de 17 ans, est mort d'un coup de couteau dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mai dernier sur le parking de la Fête foraine de Poitiers. Quatre jeunes adolescents ont été mis en examen et placés en détention. L’homme qui s'est dénoncé comme l’auteur des coups de couteau mortels a été mis en examen pour meurtre, le samedi 18 mai dernier.

La mère de la victime, l’ami et voisin de Mouctar se sont notamment exprimés pour dénoncer ce qu'ils qualifient d'instrumentalisation médiatique et policière de ce fait divers dramatique. Selon un habitant du quartier Bel-Air, il n’y aurait pas de rixe entre bandes rivales de quartiers ennemis. Il s'agirait, selon eux, uniquement d'un fait isolé.

Une minute de silence a mis fin cette marche blanche. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité