Pas de pass sanitaire exigé pour la réouverture du Futuroscope le 9 juin

Le parc du Futuroscope ouvrira ses portes le 9 juin prochain, avec quelques obligations liées au Covid, mais le pass sanitaire ou le test PCR ne seront pas demandés aux visiteurs.

© François Bombard/ France Télévisions

Pas de pass sanitaire ni de test PCR pour accéder au parc du Futuroscope, Rodolphe Bouin, le directeur l'a expliqué lors d'une conférence de presse ce mercredi matin. Le parc va appliquer le protocole sanitaire habituel, avec port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique et jauge réduite dans les attractions, mais aucun document sanitaire ne sera exigé à l'entrée. Ce protocole a été validé par la préfecture puisqu'aucune attraction en espace fermé du parc ne peut accueillir plus de 1.000 visiteurs.

Une ouverture en plusieurs étapes

L'ouverture du parc sera progressive. Le Futuroscope sera d'abord ouvert du 9 au 13 juin. Puis fermé du 14 au 18 juin. Il sera ouvert le week-end du 19 et 20 juin. Puis à nouveau fermé du 21 au 25 juin. Et à partir du 26 juin, il sera ouvert tous les jours de la semaine de 10h à 22h30. C'est une espèce de rodage avant d'entamer une saison estivale qui semble pleine de promesses. Les réservations affluent et Rodolphe Bouin estime que si l'amélioration sanitaire se poursuit, la saison estivale 2021 pourrait être aussi bonne que celle de 2019, avant la crise.

Les attractions sont toutes au rendez-vous

Du côté des attractions, elles reprennent toutes du service, en revanche les spectacles nocturnes de la Clé des songes ne reprennent pas. Une nouveauté pour les enfants est annoncée avec l'ouverture d'un parc aqua-ludique : "Aventure éclabousse". Et les amateurs de sensations fortes pourront retrouver Objectif Mars.

L'objectif du parc est de faire revenir les visiteurs en plus grand nombre pour atteindre si possible les deux millions d'entrées annuelles.

Enfin notez que le 9 juin pour la réouverture du parc, la chanteuse Marghe, ancienne salariée du parc et gagnante du télé-crochet The Voice sera présente, ainsi que Thierry Breton, le commissaire européen qui a participé aux côtés de René Monory, en tant que chef de projets, à la construction du parc du Futuroscope entre 1986 et 1990.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
futuroscope loisirs sorties et loisirs