Le Prix Renaudot des Lycéens est attribué à Kaouther Adimi pour Nos richesses (Seuil)

Kaouther Adimi, Prix Renaudot des Lycéens 2017 avec Nos Richesses / © @kaoutheradimi sur Twitter / Editions du Seuil
Kaouther Adimi, Prix Renaudot des Lycéens 2017 avec Nos Richesses / © @kaoutheradimi sur Twitter / Editions du Seuil

14 établissements ont participé à la désignation du Prix Renaudot des Lycéens ce matin au lycée Marc Godrie de Loudun. Et ce prix a été décerné à Kaouther Adimi pour Nos richesses, publié aux éditions du Seuil.

Par Coralie Roland

Les lycées ont chacun de leur côté sélectionnés deux ouvrages qu’ils ont défendus ce matin à Loudun, ville natale de Théophraste Renaudot (1586-1653). Chacun a partagé son point de vue, ses coups de cœur ou ses incompréhensions face à ses lectures.

Après une matinée de débat, et 45 minutes de délibérations, les lycéens ont fait leur choix : le Prix Renaudot des Lycéens est attribué cette année à Kaouther Adimi pour Nos richesses. Les présidente et vice-présidente du jury, Camille et Anaïs, ont expliqué lors de l'annonce de ce prix, que le roman avait reçu 14 voix. Les lycéens ont été "séduits par un livre qui fait voyager dans le temps et l'espace, qui est très ouvert et qui fait découvrir Alger."

Kaouther Adimi a réagi sur Twitter : 
Ce contenu n'est plus disponible
Une rencontre avec l’auteure lauréate pourrait être organisée le jeudi 14 ou le mardi 19 décembre, cela dépendra des disponibilités de l’auteure.

Pour mémoire, voici les œuvres sélectionnées cette année : Un certain M. Piekielny de F-H Désérable, Le fou du roi de Mahi Binebine, La serpe de P. Jeanada (Prix Fémina 2017), Nos richesses de K. Adami, Toutes les familles heureuses de H. Le Tellier. Vous trouverez un résumé de chacun de ces oeuvres sur le site du lycée Chauvet de Loudun.
Notez que La disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez était également sélectionné mais, lauréat du Prix Renaudot 2017, il ne peut plus prétendre au Renaudot des Lycéens.

Le prix Renaudot de lycéens a été créé en 1992 par les Amis de Théophraste Renaudot et le rectorat de Poitiers. Parmi les oeuvres primées ces dernières années, on compte Rien ne s'oppose à la nuit de D. de Vigan en 2011 ou encore Juste avant l'oubli, d'Alice Zeniter (2015). Nos richesses de Kaouther Adimi succède au palmarès à Giboulées de soleil, de Lenka Hornakova-Civade.

► Plus d'informations sur la page Facebook de la médiathèque de Loudun


Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne