Plus d'un millier de personnes manifestent à Poitiers en hommage à toutes les victimes des violences policières

Plus d'un millier de personnes a défilé ce samedi à Poitiers en hommage à George Floyd et aux victimes des violences policières. Les manifestants ont aussi demandé "justice pour Adama".
Manifestation contre les violences policières ce samedi à Poitiers
Manifestation contre les violences policières ce samedi à Poitiers © Isabelle Hirsch, FTV

Ils étaient plus d'un millier dans les rues de Poitiers ce samedi pour rendre hommage à George Floyd et à toutes les victimes de violences policières.

Les manifestants se sont rassemblés Place Maréchal Leclerc
Les manifestants se sont rassemblés Place Maréchal Leclerc © Maxime Jouet

Le cortège s'est ensuite rendu devant le commissariat où les manifestants ont scandé le slogan "Justice pour Adama". Parmi les personnes mobilisées, certaines évoquaient qu'elles étaient dans la rue pour dénoncer la repression de ces derniers mois.

Je suis syndicaliste et je n'ai jamais vu des manifestants réprimés avec autant de violence, ils ont nassé les gens pour les gazer, tout ce qui s'est passé le 1er mai à Paris, c'est une honte, on est en train d'empêcher les gens de manifester.
-une manifestante.

En toile de fond de cette manifestation, l'arrestation mortelle de Georges Floyd à Minneapolis mais aussi le décès d'Adama Traoré, ce jeune homme noir de 24 ans, mort en 2016, dans une gendarmerie, après son interpellation dans le Val d'Oise.
Ce samedi à Poitiers certains manifestants estimaient que les personnes qui n'ont pas la peau blanche ne se sentent pas toujours en sécurité

L'appel a été lancé par un collectif, regroupant de nombreux signataires*, qui précise que cette manifestation "est aussi un rassemblement pour Adama, pour Angelo, pour Rémi, pour Steve, et toutes les autres victimes".

© ftv

En France aussi les violences sont courantes. Des violences racistes dans les quartiers populaires, dont Adama Traoré. Mais aussi des violences contre les mouvements sociaux. A ce titre, les Gilets jaunes furent souvent sous les gaz lacrymogènes, les coups de matraques, et nombre d'entre-eux ont perdu un oeil, une main.
- Extrait de l'appel du collectif

 

© Maxime Jouet
© Maxime Jouet
© Maxime Jouet
© Maxime Jouet
© Maxime Jouet

De son côté, Alain Claeys a fait part de émotion suite à la mort de George Floyd, "Un homme est mort pour un billet contrefait de 20$. Un homme est mort et il était noir. Il avait 46 ans. Son nom est désormais connu de tous", écrit le maire de Poitiers dans un communiqué : 

Le communiqué du maire de Poitiers

Nous devons nous, Républicains de tous bords, y opposer l’universalisme le plus absolu. La France ne reconnaît en son sein ni Noir ni Blanc. Elle n’a que des citoyens.
Alain Claeys, maire de Poitiers

Le Théatre Auditorium de Poitiers a affiché son soutien sur la façade du théatre avec le slogan Black Lives Matter. 

* Poitiers Anticapitaliste, Génération.s 86, Jeunes Génération.s 86, Ensemble 86, Nouveau Parti Anticapitaliste 86, Poitiers Collectif, Organisation Communiste Libertaire Poitou, Union Communiste Libertaire Poitiers, Union Départementale CGT 86, Parti de gauche 86, Place Publique 86, Jeunes Communistes 86, Parti Communiste Français 86, SOS Racisme de la Vienne, Fédération Syndicale Unitaire 86, Solidaires étudiant.e.s Poitiers, D'ailleurs Nous Sommes d'Ici 86, Ligue Des Droits de l'Homme Section de Poitiers, La Mie du pain, des fours et des moulins, d'ici et d'ailleurs 86, Ligue des Droits de l'Homme section Châtellerault, Solidaires 86, Fédération de la Vienne de la Libre Pensée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social