Rentrée scolaire : des effectifs en baisse dans le primaire et stable dans le secondaire pour l'académie de Poitiers

La rentrée scolaire aura lieu le 2 septembre 2021. 250.761 élèves sont attendus dans les écoles, collèges et lycées publics de l'académie de Poitiers. Une baisse des effectifs est prévue dans le primaire alors que ceux du secondaire vont se stabiliser.

© RICHARD DE HULLESSEN/ MaxPPP

En septembre 2021, 131.879 élèves sont attendus dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires), ce qui représente une baisse de 2.625 élèves (-2%) par rapport à la rentrée 2020.

Effectifs en baisse dans le premier degré

Dans l'académie de Poitiers, les effectifs en primaire sont en baisse constante depuis plus de cinq ans. La chute s'est amorcée en 2014 et devrait atteindre -12,3%, en 2023. C'est en Charente-Maritime que la baisse la plus forte du nombre d'élèves est enregistrée avec 984 élèves en moins en septembre 2021 par rapport à l'an passé. Ce département, le plus peuplé de l'académie, reste tout de même celui qui compte le plus grand nombre d'élèves scolarisés, soit 47.470 élèves.
Selon les prévisions du rectorat de Poitiers, la Vienne comptera 777 élèves en moins par rapport à 2020, avec 33.245 élèves au total.
Les Deux-Sèvres perdent 532 élèves pour un effectif de 26.173 élèves et la Charente 332 pour un effectif total de 25.768.

Prévisions d'effectifs premier degré en Poitou-Charentes à la rentrée 2021.
Prévisions d'effectifs premier degré en Poitou-Charentes à la rentrée 2021. © Académie de Poitiers

Moins de collégiens et plus de lycéens

Dans le second degré, collèges et lycées, les effectifs s'annoncent stables. Dans le détail, les collégiens seront moins nombreux (-42 pour un total de 68.906 élèves) alors que le nombre de lycéens (sauf en lycée professionnel) augmente. En filière générale et technologique, on comptera 121 lycéens en plus sur un total de 33.057 et 12 de moins en lycée professionnel pour un effectif global de 11.614 élèves. 

Seul le département des Deux-Sèvres enregistre une baisse des effectifs du second degré avec 305 élèves en moins par rapport à la rentrée 2020 pour un nombre total de collégiens et lycéens de 22.134. En Charente-Maritime, le nombre d'élèves du second degré va augmenter de 273 pour un effectif de 42.993, le plus important de l'académie de Poitiers. La Vienne voit aussi ses effectifs croître (+95) avec  27.117 élèves, ce sont les lycées qui enregistrent la plus forte hausse. Enfin, la Charente est stable (+4 élèves) pour un effectif de 21.333 élèves au total mais on note cependant une forte baisse en collège (-111) compensée par une hausse équivalente pour les lycées (+115).

Prévisions d’effectifs second degré en Poitou-Charentes à la rentrée 2021.
Prévisions d’effectifs second degré en Poitou-Charentes à la rentrée 2021. © Académie de Poitiers

Enfin, 5309 étudiants sont attendus dans les classes préparatoires aux grandes écoles et en BTS, soit une hausse de +1,4% par rapport à 2020.

Redéploiement des postes d'enseignants dans l'académie

Côté enseignants, le rectorat de Poitiers annonce le maintien en ETP (Equivalent Temps Plein) des emplois dans le premier degré et une baisse de 25 ETP dans le second degré. La répartition entre départements sera ajustée en fonction, notamment, de la démographie. La Charente-Maritime gagne 12 postes alors que la Vienne en perd 4 et les Deux-Sèvres 8 et que le même encadrement est maintenu en Charente. Des compensations entre départements que les syndicats d'enseignants ont déjà contesté. Le SNUipp de la Vienne a écrit, le 13 janvier 2021, une lettre à la rectrice pour faire connaître son opposition à la perte de quatre postes dans le département et au redéploiement académique qu'il juge "basé sur des critères trop simplistes et insatisfaisants".

La poursuite du dédoublement des classes de CP, CE1 et grande section de maternelle dans les réseaux d'éducation prioritaire (REP) fait partie des objectifs affichés pour cette rentrée. Dans l'académie de Poitiers, il est déjà réalisé à 100% dans le primaire (CP et CE1) et en grande section de maternelle, il devrait atteindre 63% de l'objectif en 2021 et 81% en 2022. Pour le premier degré, outre le dédoublement des classes de REP, le rectorat affirme sa volonté de se conformer aux directives du ministère en facilitant l'instruction obligatoire dès trois ans, la limitation du nombre d'élèves en CP et CE1 à 24 et l'augmentation des décharges pour les directeurs d'écoles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société