Tous les agriculteurs ne vont pas au salon de l'agriculture, exemple dans la Vienne

Certains éleveurs ne vont pas au salon de l'agriculture / © Anne-Marie Baillargé, France Télévisions
Certains éleveurs ne vont pas au salon de l'agriculture / © Anne-Marie Baillargé, France Télévisions

Pour beaucoup d'agriculteurs, le salon qui vient de démarrer à Paris est l'occasion d'aller présenter le travail de l'exploitation. Mais d'autres n'y vont pas, par manque de temps, d'argent, ou même de motivation. Rencontre avec l'un de ceux-là, installé dans la Vienne.

Par Sophie Goux

Nicolas David ne sera pas au salon de l'agriculture, pourtant, son taureau de 1300 kilos, Navigateur, aurait très bien pu être présenté. C'est un choix. Monter à Paris pour le salon, c'est une logistique très importante et c'est un coût qui en rebute plus d'un.

Il faut en parler en famille, s'organiser pour dormir à Paris et il faut trouver des personnes qui viennent me remplacer pour avoir l'esprit libre.
Nicolas David, éleveur à Benassay dans la Vienne.

Malgré tout, Nicolas a quelques regrets, pour l'échange avec le public que permet le salon, et puis pour son fils surtout, à qui il aurait pu faire découvrir le salon, mais il a des priorités et en ce moment, ce sont ses bêtes qui comptent.

Nous dans l'exploitation, on a des priorités, c'est les naissances et la bonne marche de l'exploitation. Après, si tout s'est bien déroulé, on peut participer à ces concours.
Nicolas David.

Pour autant, Nicolas a déjà participé au salon et surtout il a des bêtes nées sur son exploitation qui ont été primées à Paris. Et puis dans l'étable, il y a des jeunes veaux qui iront peut-être un jour dans la capitale.
Reportage Anne-marie Baillargé, Stephane Hamon et Martine Sitaud.
 
Tous les agriculteurs ne vont pas au salon de l'agriculture, exemple dans la Vienne
Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Martine Sitaud

 

Sur le même sujet

Les + Lus