• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'Université de Poitiers refuse une réforme des Rectorats qui dégrade le service public

Environ 460 personnes travaillent au rectorat de Poitiers dans des bâtiments inaugurés en 2012. / © France 3
Environ 460 personnes travaillent au rectorat de Poitiers dans des bâtiments inaugurés en 2012. / © France 3

Le conseil d'administration de l'Université de Poitiers s'insurge contre la prochaine réforme des rectorats qui pourrait dégrader le service public de certains territoires. Elle estime que Poitiers pourrait perdre beaucoup dans cette réforme.

Par Luc Barré

Dans un communiqué de presse, le conseil d'administration de l'Université de Poitiers estime que cette réforme des rectorats pourrait reléguer celui de la préfecture de la Vienne, dégrader Poitiers et son territoire.

"Le rectorat de Poitiers se voit ainsi relégué dans une nouvelle catégorie de rectorat de "seconde zone", amputé de l'essentiel des compétences stratégiques en matière d'apprentissage, de formation professionelle, d'orientation, d'enseignement supérieur de recherche et d'innovation", estime les élus du conseil d'administration.

La crainte donc, c'est de voir de nombreux services partir au rectorat de Bordeaux. Beaucoup plus de décisons seraient prises dans la capitale régionale de Nouvelle-Aquitaine et non plus à Poitiers. Et le nombre de salariés pourrait baisser.

Poitiers : ex-future capitale de l'Éducation ?

Le communiqué précise que "cette réforme est en contradiction flagrante avec les multiples proclamations au cours des années 2018 et 2019 du ministre de l'Éducation national Jean-Michel Blanquer de faire de Poitiers la "capitale de l'Éducation".

En poursuivant : "cette réforme qui génère des territoires à deux vitesses est particulièrement inquiétante pour le maintien d'un service public complet et de qualité sur Poitiers et son académie, au détriment des élèves, des étudiants et au-delà des familles, de tous les habitants."

L'Université de Poitiers appelle à une autre conception du service public. Elle est la deuxième Université pluridisciplinaire de formation et de recherche de la Nouvelle-Aquitaine, distinguée dans les meilleurs classements internationaux dont celui de Shanghai et forte de ses près de 30.000 étudiants et 3.000 personnels, souhaite conserver dans l'académie un centre de décision majeur dans le domaine de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation.

Le communiqué de presse termine ainsi : "Le conseil d'administration de l'Université de Poitiers appelle donc l'ensemble des responsables locaux à se mobiliser pour promouvoir une réforme de l'éducation et de l'enseignement supérieur et de la recherche qui ne fasse pas le choix de l'abandon du nécessaire maillage territorial par les services publics."

Sur le même sujet

Des crapauds au coeur d'une polémique au Moto Cross de La Tremblade

Les + Lus