Vienne : La Vallée des singes, vidée de ses visiteurs, espère une réouverture en juin

La Vallée des singes à Romagne subit une chute importante du chiffre d’affaires à cause du confinement. Les soigneurs sont tout de même présents tous les jours pour s’occuper des primates. La direction espère une réouverture en juin.
 

© Florent Loiseau - France Télévisions
Les chimpanzés, les bonobos et les autres saïmiris n’ont pas vu beaucoup de nouvelles têtes ces derniers à cause du confinement. Le parc animalier La vallée des singes qui accueille habituellement 150.000 personnes par an, est fermé depuis deux mois.

"A cette époque de l’année, en période de vacances de Pâques, nous devrions accueillir plusieurs centaines de visiteurs par jour. En avril, nous en avons perdu au moins 25.000." - Jean-Pascal Guéry, directeur de la Vallée des Singes

Moins de fréquentation sur le parc et moins de salariés également. Des mesures de chômage partiel ont été mises en place. Il n'y a plus qu'une vingtaine d'employés sur les 50 habituellement. Ce sont en majorité des soigneurs, comme Franck Alexieff :
"Nous n’avons plus du tout de relation avec le public", explique le soigneur.

Nous nous consacrons entièrement aux animaux. Nous prenons davantage le temps de les observer et nous les nourrissons à leur rythme,
-Franck Alexieff, soigneur. 

Chaque jour, les soigneurs s'occupent de nourrir les primates comme Franck Alexieff.
Chaque jour, les soigneurs s'occupent de nourrir les primates comme Franck Alexieff. © Florent Loiseau

Un fonds pour les parcs animaliers 

Mais si le parc est vide, la vie continue. Pour nourrir les 35 espèces de primates, deux tonnes de fruits et de légumes sont préparées et distribuées chaque semaine. Une dépense incompressible alors que les revenus du parc reposent sur la billetterie. La direction estime que cette année, le chiffre d'affaires devrait plonger de 70 % à 80 %.
La situation est rapidement devenue critique cette année. Mais le parc n’est pas en danger grâce à un fonds d’aide mis en place pour les parcs animaliers français.
"Le fonds nous verse environ 60 % du montant de la billetterie que l’on a réalisé, sur cette période l’an dernier. Cela permet de limiter la casse", affirme Jean-Pascal Guéry, le directeur de la Vallée des Singes. Le directeur espère évidemment une réouverture rapide. Pour cela, il peut compter sur les 22 hectares de forêt du parc : "La chance que l’on a c’est que nous sommes en plein air. La distanciation sociale sera assez facile à mettre en place. Nous espérons donc ouvrir avant l’été."

Reportage de Florent Loiseau, Stéphane Bourin et Christophe Pougeas :
Les primates peuvent-ils être contaminés au coronavirus ?
Dans la Vallée des singes, les gestes barrières sont strictement observés. Il faut protéger les visiteurs … et les pensionnaires. Des études ont déjà montré qu’un coronavirus humain, appelé OC43, avait été transmis à des chimpanzés entre décembre 2016 et janvier 2017 (étude en angalis). D’ailleurs, des études préliminaires testent le covid-19 sur des singes pour essayer de trouver un vaccin. Nous partageons avec eux beaucoup de similarités avec leur ADN. Pour le chimpanzé, la similitude se chiffre à 95 % !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société zoo animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter