Vienne/Deux-Sèvres : état de catastrophe naturelle sécheresse pour une cinquantaine de communes

© Sebastien JARRY/MAXPPP
© Sebastien JARRY/MAXPPP

Les sinistrés disposent d'un délai maximum de 10 jours pour présenter ou confirmer leur demande d'indemnisation auprès de leur compagnie d'assurances s'ils ont subi des dégâts à la suite de la sécheresse hivernale de 2016.

Par D.L.

Un arrêté interministériel en date du 25 juillet 2017 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle a été publié au journal officiel du 1er septembre 2017.

Les communes suivantes ont fait l’objet d’une constatation de l’état de catastrophe naturelle :

Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2016 au 31 mars 2016 : Communes d'Adriers, Antigny, Archigny, Bonnes, Bonneuil-Matours, Ceaux-en-Couhé, Celle- Levescault, Champniers, Chapelle-Baton (La), Chapelle Moulière (La), Chapelle-Viviers, Charroux, Couhé, Coussay-les-Bois, Genouillé, Haims, Isle-Jourdain (L'), Jouhet, Lathus- Saint-Rémy, Lauthiers, Liglet, Luchapt, Lussac-les-Châteaux, Millac, Monthoiron, Montmorillon, Mouterre-sur-Blourde, Paizay-le-Sec, Persac, Pindray, Plaisance, Pleumartin, Puye (La), Queaux, Rouillé, Saint-Léomer, Sainte-Radegonde, Saint-Romain, Saint-Sauvant, Sillars, Trimouille (La), Vouneuil-sur Vienne.

Dans les Deux-Sèvres : Communes de Caunay, Mairé-Levescault, Rom.

Il est rappelé qu'à compter du 1er septembre 2017, date de publication au Journal officiel, les sinistrés disposent d'un délai maximum de 10 jours pour présenter ou confirmer leur demande d'indemnisation auprès de leur compagnie d'assurances.

Sur le même sujet

4 jeunes landais en réinsertion embarquent avec la Marine Nationale

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés