• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Vitres teintées, plaques d'immatriculation... ce qui change en 2017

Les vitres teintées à l'avant seront interdites à partir du 1er janvier 2017 / © Maxppp
Les vitres teintées à l'avant seront interdites à partir du 1er janvier 2017 / © Maxppp

Il y en aura pour tout le monde : pour les 2 roues qui devront se doter de plaques d'immatriculation à la taille réglementaire et pour les voitures qui ont l'interdiction de disposer de vitres teintées pour les places avant. Revue de détail.

Par Bernard Dussol

Réuni le 2 octobre 2015, le Comité interministériel de la sécurité routière avait décidé de généraliser à l'ensemble du parc circulant de deux, trois-roues motorisés et quads la pose des plaques à la taille réglementaire. Les propriétaires de ces véhicules disposent donc d'un délai d'un peu plus de six mois pour se mettre en conformité avec cette taille de plaque. Passé ce délai, c'est à dire à partir du 1er juillet 2017, les conducteurs de 2 roues interceptés avec une plaque non conforme, illisible ou amovible seront sanctionnés par une amende de 4ème classe (135 €).

L'annonce pour se mettre en conformité a été faite depuis 9 mois. Les conditions d'interdiction du surteintage des vitres avant des véhicules (vitres latérales et pare-brise) font désormais partie du code de la route par le décret du 13 avril 2016. Les pouvoirs publics ont accordé un délai de plusieurs mois aux propriétaires de voitures pour leur permettre de se mettre en conformité avec la réglementation mais c'est bientôt la fin de la période de tolérance.

À compter du 1er janvier 2017, les contrevenants s'exposent à une sanction identique à celle prévue pour le défaut de ceinture de sécurité ou l'usage du téléphone au volant, c'est-à-dire à une amende de 135 euros assortie d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire.


Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus