• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gers : placés dans un chenil, les chiens qui ont massacré les ânes seront-ils abattus ?

Près de l'Isle-Jourdain, des ânes blessés restent traumatisés. / © France 3 Midi-Pyrénées
Près de l'Isle-Jourdain, des ânes blessés restent traumatisés. / © France 3 Midi-Pyrénées

Le jour de Noël, les propriétaires de l'asinerie d'Embazac avaient tristement constaté l'attaque de leur élevage. Deux ânes en sont morts et plusieurs autres blessés. Trois chiens errants en cause ont été enfermés.

Par Pascale Conte

Depuis plusieurs années installés sur la commune de l'Isle-Jourdain, Bénédicte et Jean-François Vambecke, éleveurs passionnés d'équidés, avaient retrouvé le troupeau traumatisé le 25 décembre dernier. Alertés par un voisin, le couple a vu son Noël gâché. D'après les traces de sang et les empreintes encore visibles dans le pré, il s'agissait d'une attaque de chiens errants. 

L'asinerie décimée

La vétérinaire rapidement sur place a constaté de multiples blessures dont certaines profondes, des sabots jusqu'aux oreilles. A ce jour, deux ânes sont morts de ces attaques qui ont débuté le vendredi 21 décembre, sans qu'au départ les éleveurs ne fassent le rapprochement. Quatre autres ânes restent grièvement blessés dont un que Bénédicte et Jean-François ne sont pas certains de sauver tant ses blessures à l'oreille sont importantes. 
Indignés, ils ont souhaité dénoncé la sauvagerie de ces chiens qui n'ont pas eu peur de s'en prendre à plus grand qu'eux.

Les trois chiens placés en chenil

Identifiés, trois chiens appartenant à un SDF de l'Isle-Jourdain, ont été conduits dans un chenil. Selon la législation, le maire a huit jours pour décider de l'avenir de ces canidés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus