José Luis de Luanda

Loin du tintamarre des vedettes... / © Pedro Teixeira Sousa
Loin du tintamarre des vedettes... / © Pedro Teixeira Sousa

 Faire feu de tout bois, s'inventer des "promos" pour ne pas être oublié à l'orée d'une saison nouvelle. Depuis six mois un modeste torero d'Angola gît sur un lit à l'hôpital Sainte-Marie de Lisbonne. 

Par Vincent Bourg



         ECHOS

Voici résumées les nouvelles de la semaine, dans l’ordre que vous choisirez :

- José-Antonio Morante de la Puebla, dirigé par ETMSA (Espectáculos Taurinos de México) a fixé à 30 (lire trente) paseos sa saison 2014 en Europe (Espagne et France). Chacune de ces et ses corridas aura un thème et un cachet particuliers. Rendez-vous fin février à Madrid pour une soirée de présentation avec présence de personnalités de la chanson et du cinéma. 
- José Maria Manzanares quitte l’agence « Teseo »  pour être dorénavant mis en lumières par « Globomedia ». Son image de marque et sa participation aux pubs de IWC montres, Givenchy et Sony permettront à ses 114.000 suiveurs sur Twiter de  bénéficier, souhaitons-le de « promos » sur ces produits. Il n’est pas précisé, à ce jour, de ristournes sur les billets de corrida.
- Julián López « El Juli » a confié ses destinées médiatiques à Nuria Roca et José Ribagorda, musique en direct de Manuel Carrasco, salon « Fernando de Rojas » du Cercle des Beaux-arts de Madrid, le mercredi 26 février 2014, pour la Saint Nestor, afin, lui aussi, d’annoncer sa riche temporada.
- Miguel Ángel Perera et Alejandro Talavante, les deux autres membres du « G5 » qui ont dit non à la feria de Séville, tant qu’Eduardo Canorea en sera le directeur artistique, n’ont, pour l’instant, pas défini de « pubs et coms » singulières. Avis donc  aux groupements de pêche (bar, loubine-louvine, maigre) chasse (sangliers, goupils) et majorettes afin de leur consacrer promotion. Ou pas. Perera et Talavante ont dans leurs muletas de quoi se passer, selon nous, de tintamarre obsolète et racoleur.
- Un torero demeure un mystère.
- Enrique Ponce soigne son abducteur gauche. Il déclare forfait pour San Cristóbal (Venezuela), Medelíin et Duitama (Colombie), les 23, 25 et 26 janvier.
- Le matador portugais José-Luis Gonçalvès (Luanda, Angola, 22/10/1969) est toujours dans le coma. Le 29 juillet 2013, lors de l’émission « Danse avec les étoiles » de TVI, il a chuté et souffre d’un traumatisme crânien qui semble irréversible. Luis avait pris l’alternative à Badajoz, le 19 mars 1994 avec Juan Mora et Finito de  Córdoba, face à des toros de Cebada Gago.
- Un toro de Miura qui devait être combattu le 25 janvier à San Cristóbal (Venezuela) est mort à l’arrivée dans les corrals après 7.000 km d’avion (Séville-Caracas) et 800 km de camion. Les six autres exemplaires de Zahariche, parvenus sans soucis, attendent Javier Castaño, Fernando Robleño et César Venegas.

Zoc.

Sur le même sujet

Les + Lus