• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Valencia : Ponce blessé, bonne corrida de Victoriano del Río

Le toro de Victoriano del Río blesse Enrique Ponce à l'aisselle. / © EFE
Le toro de Victoriano del Río blesse Enrique Ponce à l'aisselle. / © EFE

Enrique Ponce a été blessé par son premier toro au moment de la mise à mort. Il souffre d’une fracture de la clavicule et d’une plaie profonde au niveau de l’aisselle. 

Par Joël Jacobi

Enrique Ponce, vingt-cinq ans de métier, vingt-cinq années d’affilée à l’affiche de « sa » feria de Valencia, a une nouvelle fois fait honneur à son statut de figure de la tauromachie.
Après avoir brindé la faena au ciel, à la mémoire de son grand-père Leandro, Enrique a toréé à la perfection son toro, le plus petit du lot, mais pas le plus facile. Dès la deuxième série de muleta, la technique impeccable et discrète de Ponce avait ordonné les charges d’un toro qui avait tendance à «tirer au flanc».
Ponce a tenté de le tuer a recibir, le toro l’a attrapé, ce sont les risques d’un métier que Ponce a fait jusqu’au bout, avec dignité et point d’honneur. Il est resté en piste jusqu’à l’arrastre de l’animal et a rejoint l’infirmerie à pied, non sans jeter un coup d’œil vers le balcon de la présidence, s’assurant que les deux oreilles lui avaient été attribuées.

Les autres toros de Victoriano del Río, solidement charpentés et bien armés, ont donné généralement beaucoup de jeu et ont pimenté le mano a mano improvisé entre El Juli et le jeune torero local Jesús Duque qui prenait l’alternative. Emporté par l’émotion, le public a même demandé qu’on gracie le cinquième, Cantaor n°55, un manso racé qui a merveilleusement chargé dans la muleta de Duque. Mais le président s’est borné à lui accorder un tour de piste.

Jesús Duque a été sans cesse encouragé par ses concitoyens. Rien ne dit pour l'instant qu'il fera la même carrière qu'un jeune homme qui prenait l'alternative ici-même il y a 25 ans presque jour pour jour, un nommé Enrique Ponce.
El Juli a déployé sa tauromachie ultra puissante, tire-bouchonnée et bruyante, à laquelle aucun toro ne semble pouvoir résister. Cependant, il a glissé ça et là quelques séquences parfaitement reposées qui laissent espérer que le grand torero qui sommeille encore sous le masque du bagarreur assoiffé de triomphes se réveillera bientôt.

Plaza de toros de Valencia
Onzième course de la feria de Fallas
Six toros de Victoriano del Río
Enrique Ponce : deux oreilles (blessure)
El Juli : saluts, une oreille (un avis) et une oreille
Jesús Duque : tour de piste et deux oreilles
Arène pleine.

Ponce ne participera pas, ce mercredi, à la grande corrida du 19 mars (San José) qui conclue traditionnellement la fête des Fallas. Il est remplacé par Finito de Córdoba qui alternera donc avec Juli, Morante et Manzanares (toros de Garcigrande).

Voir le résumé vidéo

Sur le même sujet

Collioure : une dizaine de personnes blessées par une fusée de feu d'artifice

Les + Lus