De la poule et des coqs

Tour d'horizon des différentes courses de ce dimanche pascal, 20 avril 2014.Celles de Séville, Malaga et Madrid se sont soldés par des fiascos même si quelques nuances s'imposent. En revanche, "Cocorico" pour nos représentants, matador ou novillero, qui se sont illustrés dans les ruedos. 

Des trop rares mais si beaux moments de Morante de la Puebla à Malaga
Des trop rares mais si beaux moments de Morante de la Puebla à Malaga © Louise de Zan
Dimanche de Pâques: des oeufs en chocolat, de la poule mais surtout des coqs. Nos petits français ont triomphé un peu partout.D'abord Thomas Dufau à Aignan-sur-Gers, trois oreilles face à des toros de Valdefresno en compagnie de David Mora (salut et une oreille) et de Juan del Alamo (vuelta et vuelta). 3/4 d'enceinte. Puis Clément Dubecq "Clemente" à Villalpando, dans la province de Zamora. Trois oreilles aussi pour l'aquitain qui sort porté sur les épaules avec Alejandro Marcos (trois oreilles). Ils estoquaient des novillos deGuadajia, sauf erreur.
Le reste des joutes pascales, souvent marquées par le mauvais temps, peut se résumer ainsi:
Pas de trophée à la Maestranza de Séville presque complète  lors du mano à mano Manuel Escribano-Daniel Luque face à de coriaces et compliqués toros de Miura.
Idem à Malaga pour le duo à guichets fermés de Juli et Morante. Bétail faible, quelques détails qui ne suffiront pas à masquer la déception générale. A Madrid, décastés cornus de Gavira pour Curro Diaz, Morenito de Aranda et Antonio Nazaré qui effectue un tour de piste au dernier toro. Cinq silences avaient précédé la séance.
Sachez enfin que la pluie a fait annulé les spectacles de Marbella et Brozas (Caceres).
Quand à Morante, il souffre d'une élongation de l'épaule gauche survenue en estoquant le cinquième toro de Jandilla. Sa participation au paseo de Saragosse, mercredi prochain, semble compromis.

zoc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro tauromachie