• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Et ne pas trouver d'excuses ...

Regardez attentivement l'embout des cornes. Des aiguilles à tricoter... San Fermin est ainsi, un oasis, une île à part où être torero prend tout son sens. El Juli face au 5ème toro de Garcigrande. / © Emilio Mendez
Regardez attentivement l'embout des cornes. Des aiguilles à tricoter... San Fermin est ainsi, un oasis, une île à part où être torero prend tout son sens. El Juli face au 5ème toro de Garcigrande. / © Emilio Mendez

Et ne pas trouver d'excuses pour ne pas venir à Pampelune, pour ne pas affronter un lot de toros incroyables de cornes et de volumes. On peut préférer untel ou untel mais saluons, "sombrero bas", Finito de Cordoba, El Juli et Talavante.Trois "Tios", quand certains se plaisent à éviter San Fermin...

Par Vincent Bourg

Jeudi 10 juillet 2014
5ème corrida de la San Fermin
Plaza de toros de pamplona.18h30

Finito de Cordoba : bronca et silence après deux avis
El Juli : une oreille et une oreille
Alejandro Talavante : une oreille et silence
Sortie en triomphe de Julian Lopez "El Juli"
Quatre toros (595, 555, 580 et 590 kg) de Domingo Hernandez et deux (2ème et 3ème ; 560 et 555 kg) de Garcigrande, de carrosseries impeccables et de cornes aussi aiguisées que cauchemardesques, si tant est, que vous ayez un fils ou un neveu torero...Douze piques au total.
La revente, tout sourire. 18°9. Conservez lainages.

Encierro du matin:
Sprint des toros de Domingo Hernandez-Garcigrande, pour la première fois sur ce parcours et à cette feria, le premier fauche huit coureurs de plein fouet dans la montée de Santo Domingo. Deux cornadas à des navarrais (46 et 28 ans) plus six autres hospitalisations pour traumatismes et contusions. Le capote de San Fermin a évité une tragédie…Durée : 2mn32’ 
Pamplona, jeudi 10 juillet 2014
Quand les avis divergent fortement entre journalistes taurins...






P.S.: A Céret, Alberto Lamelas remplacera David Mora, le dimanche 13 juillet face aux toros de Felipe Bartolomé Sanz, en compagnie de "Frascuelo" et Esau Fernandez. La veille à Pampelune c'est le sévillan Pepe Moral qui fera la paseo à la place de David pour estoquer du bétail de Fuente Ymbro avec Padilla et Jimenez Fortes.

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus