Comme un rendez-vous de son histoire

 Un règne qui s'étiole, savoir ou pas proposer un autre toreo, s'aveugler d'un trône désormais en berne ? A Pampelune, Perera a pris le sceptre. Hier, face aux toros de La Quinta qu'il avait pourtant choisi pour redorer son blason, El Juli a semblé rendre les armes. La saison de trop ?

Ivan Fandiño, une à une les naturelles, savoir trouver le tempo pour que les toros de Santacoloma ne soient jamais brusqués. Et deux estocades somptueuses pour ceux qui n'auraient pas encore compris que l'épée, c'est aussi du toreo
Ivan Fandiño, une à une les naturelles, savoir trouver le tempo pour que les toros de Santacoloma ne soient jamais brusqués. Et deux estocades somptueuses pour ceux qui n'auraient pas encore compris que l'épée, c'est aussi du toreo © Emilio Mendez
Jeudi 17 juillet 2014
 2ème corrida de la Feria de La Madeleine
Plaza de Toros de Mont-de-Marsan.18h

Antonio Ferrera : silence et une oreille
El Juli : silence et silence
Ivan Fandiño : Une oreille et deux oreilles avec sortie en triomphe
Six toros du fer de la Quinta, sérieux de charpentes et d'armures sans le moindre reproche. Douze piques au total.
Trop lourd le premier, nobles en majorité excepté le sournois 5ème. Certains parleront d'un manque de transmission. Pas si sûr que cela, tournons vers les toreros...Une corrida truffée de détails et de symboles...
Complet. 40°4. Si l'on s'était ennuyé, imaginez la chose avec cette chaleur de micro-onde. 
durée de la vidéo: 02 min 40
Deuxième corrida de la Madeleine
N'oublions pas Ferrera qui a parfaitement compris ses deux toros: par le bas, enroulé et douceur. Un sans faute sauf ses épées au toro d'ouverture
N'oublions pas Ferrera qui a parfaitement compris ses deux toros: par le bas, enroulé et douceur. Un sans faute sauf ses épées au toro d'ouverture © Louise de Zan

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro tauromachie