• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La reconquête commence par Bogota

A droite, accroupi à côté de Loren, l'un des rares toreros colombiens qui s'entraînait encore aux arènes de Bogota. Le 17 février 2014, le CTJA (cercle taurin des jeunes-désormais "joyeux"-aficionados de Dax), en virée anniversaire (40 ans) en Colombie, visitait la plaza. On a tous chanté: "Toros, si. Petro, no !". Appel entendu... / © CTJA, Dax
A droite, accroupi à côté de Loren, l'un des rares toreros colombiens qui s'entraînait encore aux arènes de Bogota. Le 17 février 2014, le CTJA (cercle taurin des jeunes-désormais "joyeux"-aficionados de Dax), en virée anniversaire (40 ans) en Colombie, visitait la plaza. On a tous chanté: "Toros, si. Petro, no !". Appel entendu... / © CTJA, Dax

Depuis juin 2012, la plaza Santamaria de Bogota était fermée aux corridas selon la décision du maire Gustavo Petro. Hier, le Conseil Constitutionnel lui a dit le droit de la culture (taurine) inaliénable en zone de tradition. La reconquête est en marche et l'on songe déjà à Barcelone...Olé et Olé   

Par Vincent Bourg

Il y a quelques jours, César Rincon fait ses valises et quitte l'Espagne pour Bogota, sa ville natale. Il y est né le 5 septembre 1965, y a prit l'alternative le 8 décembre 1982 des mains d'Antoñete et José Mari Manzanares, toros de Vistahermosa et s'y est retiré, le 24 février 2008 lors d'un mano à mano avec Enrique Ponce. Deux toros de son propre élevage de "Las Ventas del Espiritu Santo" sont graciés ce soir-là.
En Juin 2012, Gustavo Petro, maire de Bogota, décide de casser le contrat qui unit la municipalité au groupe de la "Corporacion Taurina", les impresarios des arènes de la Santamaria, dirigée par Felipe Negret. Les démarches juridiques se mettent en place et il faut deux ans avant que ne parvienne le dossier au Conseil Constitutionnel, la plus haute juridiction de l'Etat colombien; Celui-ci a tranché: les toros ont droit de cité à Bogota. 
La plaza Santamaria de Bogota fut inaugurée le 8 février 1931. Au 1er paseo, Manolo Martinez, Angel Navas et Mariano Rodriguez, toros de Mondoñedo. / © DR
La plaza Santamaria de Bogota fut inaugurée le 8 février 1931. Au 1er paseo, Manolo Martinez, Angel Navas et Mariano Rodriguez, toros de Mondoñedo. / © DR

Deux jours avant cette décision, César Rincon a participé devant les arènes à une manifestation pour soutenir les 14 novilleros colombiens (deux d'entre eux se sont cousus les lèvres en signe de protestation, rappelant ainsi le geste d'El Judio, il y a 25 ans à Quito en Equateur). 
Dans le silence de la loi, son combat et ses attendus, l'aficion de la planète des Toros vient de reconquérir une arène symbolique. Celle du Maestro César Rincon qui sortit en triomphe pour la dernière fois en Espagne, le 23 septembre 2007 en coupant trois oreilles à des cornus de Nuñez Del Cuvillo, arènes combles de la ...Monumental de Barcelone. Tiens, tiens.
                                                 
L'hiver européen venu, César Rincon s'envole pour sa propriété et son élevage de "Las Ventas del Espiritu Santo" en hommage aux arènes de Madrid où il est sorti six fois par la grande porte. Au milieu des toros et des fleurs. Février 2014. / © CTJA, Dax
L'hiver européen venu, César Rincon s'envole pour sa propriété et son élevage de "Las Ventas del Espiritu Santo" en hommage aux arènes de Madrid où il est sorti six fois par la grande porte. Au milieu des toros et des fleurs. Février 2014. / © CTJA, Dax
   zoc.     

                                                  

Sur le même sujet

Montpellier Danse 2019 : Boris Charmatz en avant-première dans le cloître de l'Agora

Les + Lus