Damien Alary veut conserver la marque “Sud de France” pour la grande région

Damien Alary, président de la région Languedoc-Roussillon, au salon de l'agriculture à Paris - 24 février 2015 / © France 3 LR
Damien Alary, président de la région Languedoc-Roussillon, au salon de l'agriculture à Paris - 24 février 2015 / © France 3 LR

Le président PS du conseil régional du Languedoc-Roussillon, Damien Alary, a plaidé ce mardi à Montpellier, pour la mise en place à l'occasion de la fusion avec Midi-Pyrénées de "Sud de France" comme "marque ombrelle de la future grande région". Il a assuré avoir trouvé un accord avec Carole Delga.

Par Z.S. avec AFP

 
Sud de France a été créée en 2006 par le président défunt de la région Languedoc-Roussillon Georges Frêche. Elle regroupe notamment des productions viticoles, agricoles et agroalimentaires" mais aussi les établissements touristiques, les filières bois et horticulture...

Sud de France (...) sert à construire une notoriété et une identité commune des produits de la région, au national, comme à l'international", a expliqué M. Alary au cours d'une conférence de presse, souhaitant qu'elle devienne "la marque ombrelle de la future grande région".


"Nous avons trouvé un accord politique avec Carole Delga", a assuré le président de la région LR qui mènera, derrière la Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, la liste PS lors du scrutin des régionales en décembre Sud de France regroupe actuellement 1332 entreprises, dont 843 viticoles et 489 agricoles et agroalimentaires, pour un total de plus de 4200 produits, soit 2912 vins et 1300 produits agricoles et agroalimentaires.

"Le Languedoc-Roussillon compte 86 signes officiels de qualité et d'origine et Midi-Pyrénées en compte 82. Ces produits seront facilement intégrables dans Sud de France et ses cahiers de charges", a ajouté M. Alary, pour lequel "la subsistance de marques spécifiques" telle que "Sud Ouest France" ou bien "Militant du goût" (Gard) n'est "pas incompatible avec une démarche de marque ombrelle".

Selon M. Alary, l'élargissement de la marque sur la grande région en ferait "la plus importante marque territoriale française pour la diversité de ses produits". Ce regroupement placerait ainsi la grande région avec "15 millions d'hectolitres de vins, soit près du tiers de la production française", comme "le plus grand vignoble du monde" .

M. Alary remarque également ce regroupement pourrait aider le bâtiment puisque avec 70.000 entreprises elle représenterait "20 % du secteur national du bâtiment".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus