Merah : son frère Abdelkader et un complice renvoyés aux assises

Les juges d'instruction ont signé mardi 15 mars l'ordonnance de renvoi d'Abdelkader Merah, le frère de Mohamed Merah, devant la cour d'assises, ainsi que de Fettah Malki. Le troisième suspect bénéficie d'un non-lieu. 

Les juges qui menaient l'instruction sur les complicités dont a bénéficié Mohamed Merah en 2012 pour commettre ses crimes à Toulouse et Montauban, ont signé mardi 15 mars 2016 l'ordonnance de renvoi de son frère Abdelkader Merah vers la cour d'assises, a indiqué à France 3 Midi-Pyrénées, le parquet de Paris. Ce renvoi est conforme aux réquisitions du parquet, rendues il y a un mois. 

Un autre complice du terroriste, Fettah Malki, soupçonné d'avoir fourni une arme et un gilet pare-balles à Merah, est lui aussi renvoyé vers les assises. En revanche, Mohamed Meskine, qui avait été mis en examen pour avoir participé au vol du soooter,  a bénéficié d'un non-lieu. 

Abdelkader Merah est renvoyé pour complicités d'assassinats et Fettah Malki pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

LIRE NOTRE DOSSIER SUR L'AFFAIRE MERAH 

Cette décision judiciaire tombe alors que l'on commémore en ce mois de mars les 4 ans des attentats de Merah à Toulouse et Montauban. Le procès pourrait se tenir dans quelques mois devant la cour d'assises spéciale, qui juge les terroristes, à Paris. Mais des avocats de familles de victimes souhaitent que le procès se tienne à Toulouse ou Montauban.

Vidéo : le reportage de Cécile fréchinos et Virginie Beaulieu
Son frere Abdelkader renvoyé devant les assises
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité