• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Agglo de Béziers : Robert Ménard conteste l'élection du président de Béziers-Méditerranée

Robert Ménard - maire de Béziers (Hérault) soutenu par le FN - avril 2014. / © maxppp
Robert Ménard - maire de Béziers (Hérault) soutenu par le FN - avril 2014. / © maxppp

Le maire de Béziers, Robert Ménard, conteste l'élection mi-avril du président de la communauté d'agglomération, Frédéric Lacas, victorieux à ses dépens. Il demande au préfet de l'Hérault de saisir le tribunal administratif en vue de l'annulation du scrutin.

Par Fabrice Dubault


Dans ce courrier, consulté jeudi par l'AFP, l'élu dénonce l'organisation par l'agglo Béziers-Méditerranée, "préalablement à la séance d'installation du conseil communautaire du 17 avril, de "primaires" au sein des locaux, mobilisant des moyens matériels et humains propres à l'établissement public", "sans respect de l'égalité".

"Tous les prétendants à la présidence de la communauté d'agglo ont été appelés à exprimer leur choix à cette occasion, à l'exception des élus de la ville de Béziers", explique-t-il, estimant que "ce procédé constitue un motif d'illégalité de nature à entraîner l'annulation de l'élection du président de la communauté d'agglomération".


M. Ménard demande donc au préfet "de bien vouloir saisir le juge administratif (...) afin qu'il sanctionne les opérations électorales ayant conduit à l'élection de M. Lacas", maire sans étiquette de Sérignan, qui avait obtenu 33 voix, contre 28 au premier édile biterrois.

Le préfet dispose d'"un délai de 15 jours après réception du procès-verbal de l'élection pour opérer cette saisine", précise-t-il.

Dans un précédent courrier, adressé cette fois au sous-préfet, le fondateur de Reporters sans frontières (RSF) avait jugé "entachée d'illégalité" la désignation des vice-présidents, au motif que la délibération fixant leur nombre n'avait pas
été préalablement affichée et transmise en préfecture.

En outre, "j'ai été élu deuxième vice-président de la communauté d'agglomération, après avoir quitté la séance, alors même que je n'étais pas candidat à un poste de vice-président!", s'offusque Robert Ménard, qui souhaite que Béziers quitte l'Agglo.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus