Après les attentats de Paris, Nîmes annule ses manifestations publiques

Dans le cadre de l'état d'urgence déclaré dans toute la France, les effectifs de la police municipale de Nîmes ont été renforcés. / © France 3 LR
Dans le cadre de l'état d'urgence déclaré dans toute la France, les effectifs de la police municipale de Nîmes ont été renforcés. / © France 3 LR

Événements culturels, sportifs et même gastronomiques ont été annulés ce week-end à Nîmes, après les attentats qui ont touché Paris et Saint-Denis vendredi. Les effectifs des forces de l'ordre ont également été renforcés.

Par C. D.

Ce samedi 14 novembre, c'était "opération tranquillisation" dans les rues de Nîmes. Les forces de la police municipale, renforcées après les attentats de Paris et Saint-Denis vendredi soir, ont tenté de rassurer la population toujours sous le choc des attaques qui ont fait au moins 129 morts et plus de 300 blessés.

Face au drame, de nombreuses manifestations publiques prévues ce week-end ont été annulées, même si la préfecture a laissé le choix aux organisateurs de les maintenir ou non. Les établissement municipaux, à l'image des arènes, des musées et du conservatoire sont fermés. "Parce qu'on est en deuil, qu'on est solidaires des nombreuses familles meurtries aujourd'hui", explique Richard Tibérino, adjoint au maire chargé de la sécurité. Mais aussi "par principe de précaution".

Reportage à Nîmes de L. Calmels, S. Vicente et S. Bonnefond.
Attentats de Paris : Nîmes (30) annule ses manifestations publiques
Intervenants : Richard Tibérino, adjoint au maire chargé de la sécurité; Sylvie, commerçante du centre-ville de Nîmes; Bertrand Roux, président du club de handball de Nîmes. - France 3 LR

Comme de nombreuses rencontres sportives prévues ce week-end dans toute la France, le match de Coupe d'Europe féminine de hand opposant Nîmes à Hasselt est reporté. Le match aura lieu sur les parquets de Hasselt le week-end prochain.

L'événement "Nîmes toquée", organisé par le syndicat des vignerons des Costières de Nîmes est annulé, tout comme le cross de Nîmes prévu ce dimanche et le salon des créateurs Nîmagine, installé au Parc des expositions depuis le 7 novembre.

Dans un communiqué publié samedi, la préfecture du Gard indique que les effectifs de police et de gendarmerie étaient renforcés dans le département, "avec une attention spéciale sur les points sensibles du département". Tout comme dans l'Hérault, les forces de l'ordre ont l'autorisation de procéder à des contrôles d'identités et routiers inopinés.

Attentats de Paris : restez informés en temps réel

Après les attaques à Paris vendredi soir, l'enquête : suivez les évolutions en direct avec France 3.

Pour toutes les informations en Languedoc-Roussillon :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus