Cet article date de plus de 3 ans

Après les orages, la Garonne gonfle et plusieurs affluents sont en vigilance orange

Plusieurs cours d'eau, particulièrement la Gimone, sont en vigilance orange pour les crues. La Garonne toulousaine est, elle, en vigilance jaune. 
La Garonne, couleur boue à Toulouse
La Garonne, couleur boue à Toulouse © F. Valery / France 3
Il suffit de regarder la couleur de l'eau : depuis plusieurs jours, la Garonne à Toulouse a pris des aspects boueux. Une couleur marron, signe des ruissellements dans les champs gorgés d'eau en amont. Jour après jour, semaine après semaine devrait-on dire, les orages et les fortes pluies ravinent les sols et toute cette eau chargée se déversent dans les ruisseaux, les rivières avant de finir dans le fleuve.

A Toulouse, le niveau de la Garonne n'est pas encore inquiétant : 1,47 m à 8 heures ce lundi 11 juin, soit 35 cm de plus tout de même que la veille à la même heure. On est encore loin du 1,92 m du 13 mai dernier et encore plus loin, évidemement, des 3,78 m du 25 janvier 2014. Mais le débit du fleuve reste important et est placé sous surveillance, en vigilance jaune.
La Garonne au pont Saint-MIchel à Toulouse
La Garonne au pont Saint-MIchel à Toulouse © F. Valéry / France 3

En revanche, on a plus d'inquiétudes pour des affluents, notamment ceux qui traversent le Gers où il y a eu ces 24 dernières heures d'importantes précipitations. C'est le cas de la Gimone, de l'Arrats, de la Save et du Touch, placées sous vigilance orange. La préfecture de région signale que les "débordements sont importants dans le secteur de Beaumont de Lomagne (82)". A Gimont (32) et Tirent-Pontéjac, la Gimone provoque aussi des débordements. 

A Beaumont-de-Lomagne, la Gimone est attendue à un niveau de 3,10 m environ milieu de matinée ce lundi. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo