Cyclisme : Stevie Williams remporte la Ronde de l'Isard en Ariège

Le grimpeur du Pays-de-Galles Stevie Williams a remporté ce dimanche 20 mai la 42 ième édition de la Ronde de l'Isard. C'est le suisse Gino Mäder qui s'est imposé dans la quatrième et dernière étape entre Salies-du-Salat et Saint-Girons.

© Elen Rius/Ronde de l'Isard
Stevie Williams, le grimpeur du Pays-de-Galles, a remporté la 42 ième édition de la Ronde de l'Isard ce dimanche 20 mai au terme d'une étape difficile, à travers les cols pyrénéens, où il a failli perdre son maillot jaune dans la dernière descente, sous la pression du Français Aurélien Paret-Peintre.

La 4 ième et dernière étape entre Salies-du-Salat et Saint-Girons (Ariège) a été remportée en solitaire par le Suisse Gino Mäder, qui s'est détaché dans la descente du Col d'Agnes, à 50 km de l'arrivée. 

Aurélien Paret-Peintre (Chambéry Cyclisme Formation), troisième du classement général, a ainsi attaqué avec son coéquipier Clément Champoussin, sur une route sinueuse et mouillée par l'averse orageuse. Les deux hommes avaient reconnu le parcours en voiture la veille et visionné plusieurs vidéos afin de mettre toutes les chances de leur côté. Alors qu'ils étaient en train de creuser l'écart sur le maillot jaune, celui-ci était victime d'une crevaison dans la descente et devait revenir seul sur le groupe des favoris. Au même moment, le deuxième du classement, Julian Mertens (Lotto-Soudal U23) tombait sans gravité et perdait du terrain.
Au bas de la descente, les favoris comptaient 25 secondes de retard sur Paret-Peintre. Mais ils réduisaient l'écart à deux secondes sur la ligne. Le Français, futur professionnel chez AG2R la Mondiale au mois d'août, parvient ainsi à terminer deuxième du classement général mais pas à remporter l'épreuve. « Je n'ai aucun regret, on aura tout essayé », déclare-t-il.

Stevie Williams (SEG Racing Academy), vainqueur des deux premières étapes de la Ronde de l'Isard, aura donc mené de bout en bout le classement, où il devance Paret-Peintre de 20 secondes et Mertens de 23 secondes.
« Je suis sur un nuage, dit le Britannique. Gagner une épreuve de haut niveau ainsi que deux étapes, résister aux attaques sur une étape aussi difficile... Ce n'est pas une victoire facile et elle me donne confiance pour la suite de ma carrière ».

Stevie Williams, né au Pays de Galles le 9 août 1996, évolue dans sa dernière saison chez les Espoirs. Il a terminé 3ième de la New Zealand Cycle Classic en 2016, 2ième de la Flèche Ardennaise en 2017 et 9ième de Liège-Bastogne-Liège Espoirs en 2018. La Ronde de l'Isard est son premier grand succès avant ses prochains objectifs de la saison, comme le Baby Giro (Italie).


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter