Mort de l'ours Cachou dans les Pyrénées : un agent espagnol de l'environnement interpellé

Rebondissement dans la mort de l'ours Cachou. Selon la presse espagnole, un agent de l'environnement du Conseil général d'Aran a été interpellé. Il serait à l'origine de la mort de l'ours retrouvé dans un ravin le 9 avril dernier.

Le cadavre de Cachou retrouvé dans la forêt de Soberpera en Val d'Aran (Catalogne, Espagne)
Le cadavre de Cachou retrouvé dans la forêt de Soberpera en Val d'Aran (Catalogne, Espagne) © Photo : Conselh Generau d'Aran
Coup de tonnerre en Espagne. La presse espagnole révèle qu'un agent de l'environnement du Conseil général d'Aran a été interpellé.
L'origine humaine de la mort de l'ours Cachou pourrait être révélée à l'issue de son interrogatoire.

L'ours Cachou avait été retrouvé mort au fond d'un ravin dans les Pyrénées espagnoles le 9 avril dernier.
Selon le Lavanguardia, le fonctionnaire chargé de la sécurité des ours fait partie du groupe de surveillance de cette colonie dans cette région des Pyrénées catalanes.
Il aurait été confondu grâce à son téléphone portable. 

Une enquête qui dure

Selon les premiers éléments de l'autopsie rendus le 14 avril par les autorités espagnoles, il aurait subi l'attaque d'un autre ours avant de chuter dans un ravin de 40 mètres. 
Des "plaies perforantes" avaient été découvertes sur le côté gauche de la tête de l'animal et ces blessures seraient intervenues avant son décès. 
Le corps du plantigrade avait été transporté au service d’éco pathologie de la faune sauvage de l’université de Barcelone pour réaliser l'autopsie.
Au printemps dernier, le juge catalan avait demandé le secret de l'instruction, du jamais vu dans l'enquête sur la mort d'un animal.
   

Des doutes sur les circonstances de sa mort 

C'est ce que laisse entendre l' association pyrénéenne Pays de l’ours - Adet.
Créée en 1991 "pour initier et promouvoir le retour de l’ours dans les Pyrénées", elle partage sur son compte Facebook l'information de la presse espagnole, selon laquelle un agent l'Environnement du Conseil général d'Aran ( Catalogne - Espagne) a été arrêté dans le cadre de l'enquête.
 
Les autorités catalanes n'ont à ce jour pas encore publié le résultat de l'autopsie.
Ce silence et cette absence d'information sur les circonstances de la mort de Cachou alimentent les doutes du côté de ces défenseurs.
Interviewé en juin dernier,  Alain Reynes, directeur de l'association Pays de l'ours Adet, déclarait à propos de la durée de l'instruction :
 "Si c’est pour une meilleure qualité d’analyse et que cela garantit une procédure indépendante et impartiale alors on peut le comprendre et admettre que pendant une période limitée il y ait une discrétion assurée autour de cette affaire. Mais si les informations ne sont pas diffusées parce que le contenu est gênant, alors ça devient un problème". 

 
Cachou est un mâle né dans les Pyrénées en 2015. C'est le fils de Balou, lâché à Arbas (31) en 2006, et de Plume née en 2010. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature faits divers